OUAGANEWS
A la Une Société

Incendie Cabinet Me Farama : le MBDHP lance un appel de soutien à l’avocat de la veuve et de l’orphelin

Suite à l’incendie du cabinet de Me Prosper Farama le samedi 17 juillet 2021, le Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MDHP) à travers cette déclaration lance un appel de soutien, sous quelle que forme que ce soit, à cet avocat vertueux, courageux et généreux. Lisez plutôt

« C’est avec une grande tristesse que le MBDHP a appris la nouvelle de l’incendie du cabinet de son Conseil, Maître Prosper Farama, le samedi 17 juillet 2021, en milieu d’après-midi. »

Sur les lieux du drame, le Comité exécutif national a pu constater, avec consternation, la grande ampleur des dégâts occasionnés par cet incendie. Par la suite, nous lui avons témoigné et exprimé de vive voix, toute la  compassion et la solidarité du MBDHP.

Au-delà de ses structures et, en ces moments difficiles pour le Cabinet Farama et tous les défenseurs des causes justes, le MBDHP appelle l’ensemble de nos populations en leurs diverses composantes, à apporter tout soutien, sous quelle que forme que ce soit, à cet avocat vertueux et courageux. Cet homme exemplaire en engagement, en combativité et en générosité, toujours prêt à défendre les faibles, face aux abus d’autorité et/ou de pouvoir des puissants du moment.

Ces vingt (20) dernières années, plusieurs centaines de personnes ont ainsi bénéficié d’une assistance gratuite de Maître Farama, à son initiative personnelle ou à la requête du MBDHP. C’est du reste ce qui lui vaut, comme à bien d’autres de ses confrères intègres, sa réputation d’avocat de la veuve et de l’orphelin.

A titre d’illustration, à notre requête suite à la saisine de nombreuses familles de victimes du putsch manqué du 16 septembre 2015, ensemble avec d’autres avocats de la même trempe constitués en pool, Maître Farama a coordonné la défense de près de deux cents (200) personnes, à titre entièrement gracieux.

Le MBDHP réitère son soutien total et indéfectible à Maître Prosper Farama et appelle instamment à une conduite diligente de l’enquête en cours, afin de déterminer les causes de cet incendie, de situer les  responsabilités éventuelles et d’en tirer toutes les conséquences de droit.

Ensemble, exprimons ce soutien ainsi que notre solidarité au cabinet Prosper Farama et, au-delà de la personne de Maître Farama, à tous les porteurs et défenseurs des causes justes.

Pour une défense rigoureuse et constance des droits et libertés des citoyens, solidarité et lutte !

Ouagadougou, le 19 juillet 2021

 Le Comité exécutif national.

Le titre et le chapeau sont de la Rédaction de Ouaganews

 

Articles similaires

Burkina : l’ADF-RDA réfectionne son siège de Ouahigouya

Ouaganews

2e mandat de Roch Kaboré : les chefs coutumiers s’engagent à l’accompagner

Ouaganews

Secteur financier : IB Bank de Mahamadou Bonkoungou, après Djibouti s’implante au Togo

Ouaganews

Laisser un commentaire