OUAGANEWS
A la UneMédias

Indice de la démocratie 2020 dans le monde : le Mali et le Burkina classés dans la catégorie des « régimes autoritaires »

La division de recherche et d’analyse « The Economist Intelligence Unit (EIU) » du groupe de presse britannique « The Economist Group » a diffusé le mercredi 3 février 2021, son rapport sur l’indice de la démocratie 2020 dans le monde. Cet indice est une évaluation annuelle du niveau de démocratie des Etats et a été publié pour la première fois en 2006. Le calcul de l’indice est fondé sur 60 critères regroupés en cinq catégories : le processus électoral et le pluralisme, les libertés civiles, le fonctionnement du gouvernement, la participation politique et la culture politique. La notation se fait selon une échelle allant de 0 à 10. A partir de cette note, les pays sont classés selon quatre types de régimes politiques : démocratique, démocratique imparfait, hybride ou autoritaire.

Sur 167 pays classés dans le monde en 2020, seulement 7 des 54 africains ont une démocratie. Seule l’Ile Maurice a une «démocratie pleine ».  Les six autres pays sont classés comme «démocraties imparfaites». Il s’agit du Cap-Vert, du Botswana, de l’Afrique du Sud, de la Namibie, du Ghana et du Lesotho.

24 pays sont classés comme « régimes totalitaires » dans lesquels on retrouve la Mauritanie, le Niger, la Guinée, le Togo, la Guinée-Bissau, l’Angola, le Mozambique. Le Mali et le pays des hommes intègres ont perdu leurs statuts de régimes hybrides en 2019 pour intégrer le groupe « régimes totalitaires » cette année, dans le classement des experts de l’EIU. Le Burkina Faso est classé 116ème mondial et 23ème  en Afrique subsaharienne.

13 pays ont été considérés comme « hybrides » dans lesquels se retrouvent la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Libéria, la Sierra-Léone, le Bénin, la Gambie et le Nigéria.

La région subsaharienne est passée de 4,26 points en 2019 à 4,16 en 2020, la plus basse, depuis le début de la publication du classement en 2006. Le groupe de recherche EIU alerte que l’année dernière a été marquée par l’ascension du terrorisme qui est une grande menace à la démocratie en Afrique de l’Ouest. Le Mali et le Burkina Faso ont donc, vu leurs conditions détériorées, les faisant passer pour des régimes autoritaires. Selon elle, aucun des gouvernements de ces 2 pays n’a un contrôle total de leur territoire et l’insécurité rampante au Mali a provoqué un coup d’Etat en août 2020.

Comme ailleurs, en Afrique, le déclin du score global de la démocratie a été impulsé par les confinements imposés par la lutte contre la pandémie de la Covid-19, en particulier dans la catégorie « libertés civiles » dont l’impact a été plus élevé dans le classement.

Au niveau mondial, il y a eu un déclin du score par rapport à 2019 dans 116 pays, soit près de 70 % des États examinés. Seulement 38 Etats, environ 22,6 %, ont progressé, tandis que 13 stagnent. Pour la première fois depuis 2010, après la crise économique et financière mondiale, toutes les régions du monde ont connu une détérioration du score moyen. Une grande partie de l’explication pourrait être trouvée dans les mesures prises par les gouvernements dans la lutte contre la pandémie de la Covid-19, ont affirmé les auteurs de l’étude.

Ouaganews.net

Source : The Economist

Articles similaires

Sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la CEDEAO : sanctions contre ceux qui poseront des actes contraires au processus de normalisation.

Ouaganews

Programmes TV suspendus : les signaux rétablis par la SBT

Ouaganews

Journée mondiale de la lutte contre le SIDA 2020 : le MENAPLN organise des journées de sensibilisation et de dépistage

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.