OUAGANEWS
A la UnePolitique

Mali : les militaires appellent à une transition civile et à des élections transparentes

Trois heures  après le discours télévisé du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta dans lequel il a annoncé sa démission, la dissolution de l’Assemblée nationale et celle du gouvernement, les militaires mutins sont apparus sur  les écrans de  l’ORTM pour appeler à une transition civile.

C’est vers 3h30mn du matin que  cinq miliaires-meneurs de la mutinerie ont  annoncé la  création d’un Comité national pour le salut du peuple.  Ils disent prendre  leurs  responsabilités devant le peuple et devant l’histoire  pour  poursuivre la continuité de la République.

Le porte-parole de ce comité, le  colonel-major Ismaël Wagué,  qui occupe le poste de chef d’état-major adjoint de l’armée de l’air, a annoncé la  mise  en place  d’une transition politique civile  qui se soldera  par l’organisation des  élections générales dans un  délai raisonnable.

Il a assuré, dans cette déclaration,  la  continuité des services publics , le respect de tous les accords internationaux,  à savoir avec des forces étrangères présentes au Mali, notamment  la  force  onusienne de la MINUSMA,  la force  Barkhane.  «  Ces forces demeurent des partenaires pour la restauration de la stabilité », a précisé le Colonel Ismaël Wagué.

Ce dernier a également annoncé  la fermeture des frontières terrestres, aériennes et maritimes du Mali et  l’instauration d’un couvre-feu de 21h à 5h du matin,  jusqu’à nouvel ordre.

Les  noms de  plusieurs hauts gradés de l’armée sont  largement cités pour avoir  conduit ce coup de force contre le régime du Président Ibrahim Boubacar Keïta,  débuté hier matin  à la garnison de Kati.  Il s’agit du colonel Sadio Camara,  du général Cheick Fanta Lady Dembélé,  du colonel Mama Sékou Lelenta, du colonel Diaw.  Ils sont tous issus  du camp militaire de la ville de Kati, de la garde nationale et de l’armée.

Source : Maliweb.net

Articles similaires

Burkina Faso : les syndicats du MINEFID pour une participation à 100% à la grève des 8 et 9 juillet 2020

Ouaganews

Situation nationale : le CFOP soutient la marche du 27 novembre

Ouaganews

Victimes de l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014 : 8 ans après, l’indemnisation et la prise en charge toujours à l’ordre du jour

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.