OUAGANEWS
A la UneCulture

Musique : Prince Zoétaba prône le vivre ensemble avec « Zoodo »

L’artiste-musicien burkinabè, Adama Zoétaba, plus connu sous le nom de  Prince Zoétaba, a mis sur le marché du disque son 6e album baptisé « Zoodo ». Composé de 10 titres dont une accoustique, le nouveau-né du prince du « Djaidgo » a été présenté aux femmes et hommes des médias, le jeudi 6 août 2020, à Ouagadougou.

Prince Zoétaba, à l’état civil, Adama Zoétaba, est de retour sur la scène. Il a mis sur le marché du disque son 6e album. Baptisé « Zoodo », l’œuvre évoque aussi bien le vivre ensemble, la persévérance que l’amitié, au rythme du « Djaidgo ». L’album, a précisé le compositeur, est une thérapie aux maux qui minent la société burkinabè. C’est certainement ce qui justifie le choix du titre « Zoodo ».Il a été dédicacé, le jeudi 6 août 2020, à Ouagadougou.

10 titres composent le dernier-né de  Prince Zoétaba, accompagnés d’une acoustique. Le premier est dénommé « Gom Sama ». L’auteur  mentionne qu’il s’adresse  à ceux qui ne savent rien faire d’autre que critiquer, pendant que les autres avancent. « Songa », le deuxième titre, appelle les uns et les autres à s’entraider. « Aidons nos prochains et n’attendons rien en retour, car c’est Dieu qui donne », a-t-il suggéré. Le troisième, « Les mariés », est un hymne à l’amour. « Nous n’allons pas voler » est le quatrième titre de l’opus. Il appelle la jeunesse burkinabè et celle du monde entier, à la persévérance et la combativité. Le cinquième titre, « Je t’aime à la folie ».

D’après lui, l’amour fait partie de notre quotidien et chacun de nous doit savoir qu’il est l’essence de la vie. « Monanfika » est le sixième titre de l’album. C’est un hommage au « baobab » de la musique burkinabè, feu Georges Ouédraogo. Selon l’artiste, il est celui-là même qui l’a inspiré, au début de sa carrière. Le morceau qui porte le nom de l’album, « Zoodo »,vient en septième position.

« Dans ce titre, je suis en featuring avec un artiste turc. Avant d’être artiste, c’est un ami. C’est pour magnifier l’amitié », a laissé entendre  Prince Zoétaba . « Maman » est quant à lui, un hommage que l’artiste rend à sa maman qui n’est plus de ce monde. Par cette pensée, il espère continuer de profiter de sa protection . « Non »  est tout simplement un remix de « On ne va pas voler ». « Corona dégage » est le dernier titre de l’opus « Zoodo ». La sensibilisation, a-t-il dit, doit continuer pour en finir définitivement avec la pandémie. « Zoodo » est disponible dans tous les lieux de vente habituels, au prix de 3000 francs CFA. L’artiste a indiqué qu’après cette dédicace,  une tournée dans des villes du Burkina Faso est en programmation.

Adama Zoétaba  alias  Prince Zoetaba  ou encore, le « gentleman ambianceur » s’est vu propulser au top des hits parades avec « Wagda-Wagda » en 1999. Dès lors, les tubes se sont enchaînés dont « Fatmata », « Feeling man », « Tingtang ». Il a été de tous les grands rendez-vous de la musique burkinabè. Son « Djaidgo » envoûte et laisse le public en liesse. En 2012, il remporte le trophée de l’artiste le plus joué en discothèque aux Kundé.

Christ-Johnny

Articles similaires

Arrondissement n° 11 de Ouagadougou : un collectif d’associations soutient le MPSR

Ouaganews

Burkina : « la réconciliation est sur toutes les lèvres, mais pas dans tous les cœurs » Bala Sakandé

Ouaganews

Burkina/Pénurie du Super 91 : « C’est la mauvaise communication de la SONABHY qui est à l’origine de cette situation », Dasmane Traoré (président de la LCB)

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.