OUAGANEWS
A la Une Economie & Développement

Plan de cadre de coopération UNSDCF/Burkina : lancement du processus de consultations stratégiques

Le ministre des affaires étrangères, de la coopération et des Burkinabè de l’extérieur, Hadizatou Rosine Sori/Coulibaly a présidé, le jeudi 20 janvier 2022, la cérémonie de lancement du processus de consultations stratégiques sur le plan cadre de coopération des Nations unies pour le développement durable (UNSDCF) entre le Système des Nations unies (SNU) et le Burkina Faso pour la période 2023 à 2026.

Elle a été assistée par le ministre de l’économie, des finances et du plan, Lassané Kaboré et la coordonnatrice-résidente du système des Nations unies et coordonnatrice humanitaire au Burkina Faso, Barbara Manzi. Cette cérémonie a connu la participation effective des différents acteurs du développement au Burkina Faso, notamment les départements ministériels, les partenaires diplomatiques, les agences de développement, les agences onusiennes, la société civile et le secteur privé.

Elle a donné le top de départ de la rédaction de l’UNSDCF qui sera le document de référence des Nations unies permettant de planifier et de mener des actions d’appui à la mise en œuvre de l’agenda 2030 au Burkina Faso.

Dans son discours, la coordonnatrice-résidente du système des Nations unies et coordonnatrice humanitaire a expliqué que le lancement de ce processus de consultations stratégiques intervient dans un contexte particulier où le Burkina Faso fait face à des défis multiformes et que ce contexte difficile actuel souligne l’importance d’un partenariat renouvelé entre le SNU et le « pays des hommes intègres ».

Quant à la ministre des affaires étrangères, de la coopération et des Burkinabè de l’extérieur, patronne de la cérémonie, a rappelé l’importance et les fondamentaux du partenariat qui répond à des critères et ce partenariat suppose une vision partagée et la participation des acteurs.

Durant 3 ans, l’UNSDCF régira l’ensemble du cycle de programmation organisant la planification, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de l’action collective conduite par le système des Nations unies.

Il sera fondé sur les priorités du Programme national de développement économique et social (PNDES)-II et va s’inspirer des stratégies nationales et régionales pertinentes telles que le Programme d’urgence pour le Sahel au Burkina Faso (PUS-BF), le Plan national de riposte au COVID-19 du Burkina Faso, la stratégie intégrée des Nations unies pour le Sahel (UNISS), ainsi que les stratégies et directives du secrétaire général des Nations unies.

Il devra également être l’interface avec le plan de réponse humanitaire et assurer une mise en œuvre intégrée à travers une approche triptyque humanitaire, développement et paix.

Moussa Wandaogo/OuagaNews

Articles similaires

8-Mars 2021 : « Le prix du pagne tissé ne doit pas dépasser 6 000 F CFA, de même que celui de 3 pagnes imprimés » (Laurence Ilboudo)

Ouaganews

30es Journées nationales de la qualité : la qualité pour une résilience des entreprises

Ouaganews

Burkina Faso :  l’OPA-BF de Me Ambroise Farama rejoint l’opposition politique

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.