OUAGANEWS
A la UneParlons-en

Recommandations de la CEDEAO au Burkina : réaction mitigée du gouvernement

OuagaNews dans son précédent  écrit soutenait qu’il fallait trouver un juste compromis avec la CEDEAO. Le gouvernement burkinabè vient de réagir. Mais en parcourant le communiqué, l’on est frappé par la généralité et l’imprécision qui le caractérisent. Nulle part, il n’est fait cas de la durée de la Transition que l’institution sous-régionale a demandé de revoir à la baisse.

A propos de la libération du l’ex-président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le communiqué a été quelque peu ambigu. « Sur la préoccupation liée à l’ancien président du Faso, le Gouvernement du Burkina Faso tient à rassurer la Commission de la CEDEAO, ainsi que la communauté internationale, que depuis un peu plus de trois semaines, des concertations ont été initiées au niveau national et se poursuivent dans l’optique d’aboutir au retour de l’ancien président dans une résidence familiale de son choix, tout en garantissant sa sécurité.

Au demeurant, la famille de l’ancien président, les autorités locales, ainsi que les délégations des organisations sous-régionales ont été tenues au courant de ces concertations », peut-on lire dans le communiqué. A-t-on vraiment besoin de concertations nationales pour libérer l’ex-président du Faso ?

En toute franchise, cette réponse n’honore pas les autorités de la Transition, d’autant plus qu’elle donne l’impression d’éluder la question. Le MPSR avait-t-il eu besoin de concertations pour prendre le pouvoir par la force, le 24 janvier dernier ? Absolument pas ! Mais pourquoi faut-il passer par des concertations pour libérer le président Kaboré ?

En évitant de s’exprimer clairement sur le délai de la Transition, le gouvernement veut se donner du temps. Mais à quel prix ? Les autorités ont intérêt à préserver le capital de confiance dont elles jouissent auprès de l’instance sous-régionale au lieu de chercher à lambiner. Ces réponses lapidaires à la CEDEAO ne sont pas de nature à rassurer. Ce qui est sûr, il faudra se prononcer, tôt ou tard, sur le délai de la Transition.

La Rédaction/OuagaNews

Articles similaires

CEDEAO : ouverture de la 59e session

Ouaganews

Burkina/PNDES : les projets PPP présentés au secteur privé

Ouaganews

11-Décembre 2021 : le message du président du Faso

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.