OUAGANEWS
Politique

Réconciliation nationale : les membres du CNOS installés

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a procédé le 19 janvier 2022, à l’installation officielle des membres du Conseil national d’orientation et de suivi (CNOS) de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale.

Le processus de réconciliation est en marche au Burkina Faso et se renforce avec l’installation des membres du CNOS. Cet organe consultatif de 119 membres, présidé par le Premier ministre, est chargé de suivre le processus de mise en œuvre de la réconciliation.

Selon le président du Faso, cette installation « marque un tournant décisif dans notre engagement pour la réconciliation nationale et la cohésion sociale entre filles et fils du Faso ». Il a donc salué la démarche participative qui a permis d’engager une « grande diversité des forces sociales et professionnelles » dans le processus.

Le forum national sur la réconciliation prévu se tenir cette année devrait aboutir à un nouveau pacte de notre vivre-ensemble, et pour Roch Marc Christian Kaboré, ce sera « un rendez-vous historique pour les Burkinabè, qui auront l’occasion de se parler en toute franchise, d’examiner toutes les questions de réconciliation qui se posent à notre pays, de s’entendre sur les solutions proposées, de tourner la page de notre histoire tumultueuse, et se donner la main pour construire un nouvel avenir ».

Le chef de l’Etat en appelle donc à « transcender nos divergences politiques » pour, dit-il, une réconciliation « véritable, sincère et profonde ».

Direction de la communication de la Présidence du Faso

Articles similaires

Présidentielle et législatives 2020 : L’ Autre Burkina /PSR pour une tenue des élections à bonne date

Ouaganews

Message à la Nation du PF : « La situation est devenue intenable» (Gilbert Ouédraogo, ADF-RDA)

Ouaganews

Transition : Paul-Henri Sandaogo Damiba échange avec les forces vives des Hauts-Bassins

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.