OUAGANEWS
A la UneSociété

Situation nationale : une coalition recommande à Paul Henri Damiba la Russie pour un partenariat

La Coalition Burkina-Russie a animé une conférence de presse ce jeudi 14 juillet 2022 à Ouagadougou. En effet, c’était sur les thèmes de la justice, la situation sécuritaire et la réconciliation que s’est tenue cette rencontre avec les hommes des médias avec ce mouvement qui se donne pour objectif, d’éduquer les masses populaires.

En effet, cette coalition Burkina-Russie s’est fait entendre afin de donner son opinion sur la justice et les autres maux qui paralysent le développement du Burkina, notamment la situation sécuritaire. Pour elle, la justice que réclament bon nombre de citoyens burkinabè actuellement, est une justice capitaliste. La coalition justifie cette qualification par la grande majorité de ceux-là qui sont en train de crier et qui doivent être aussi arrêtés pour crimes économiques et haute trahison du peuple.

« Les masses populaires ont cru en leur bonne foi, mais finalement ils les ont instrumentalisées. Ces politiciens ont volé la victoire du peuple,et on est retombé dans les mêmes travers et après on demande que la justice soit en phase avec la volonté du peuple. C’est deux poids, deux mesures. », a laissé entendre Barthélémy Zaongo, vice-président de la coalition Burkina-Russie.

Aussi, pour en venir à la situation sécuritaire, la Coalition Burkina-Russie recommande que le président de la transition Paul Henri Damiba, diversifie ses partenaires en se tournant vers la Russie pour un partenariat gagnant-gagnant afin de permettre disent-ils, de « faire une économie de temps. »

En outre, pour la Coalition Burkina-Russie, il est important d’être unis pour gagner cette guerre dont fait face le Burkina.

« Nous ne pouvons pas demander à des gens qui sont à des milliers de kilomètres de venir nous aider, alors que nous ne nous parlons pas. Nous ne voulons pas que les Burkinabè soient divisés. Nous demandons aux Burkinabè de s’unir d’abord. La question sécuritaire est primordiale, mais la réconciliation nationale peut aller de pair avec cette question sécuritaire. », s’est exprimé Barthélémy Zaongo

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews.net

Articles similaires

Burkina : lancement de la généralisation de la facture normalisée

Ouaganews

Engagement politique : « Femmes, investissez l’arène ! »

Ouaganews

Attaques terroristes : Le Président du Faso rend hommage aux victimes de Sollé et de Ouanobé

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.