OUAGANEWS
A la UneCoopération

Sommet de la CEDEAO : le Burkina échappe à de nouvelles sanctions

Au sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la CEDEAO à Accra au Ghana ce jeudi 3 février 2022, sur le Burkina Faso, aucune sanction n’a été prise contre le pays qui vient de connaître un coup d’Etat le 24 janvier 2022.

Les deux missions militaire et ministérielle de l’institution régionale à Ouagadougou avant le sommet y ont été certainement pour quelque chose dans cette décision. Même si le pays des Hommes intègres a été épargné de sanctions, la CEDEAO a recommandé au président du Mouvement patriotique pour la restauration et la sauvegarde (MPSR) le lieutenant-colonel, Paul Henri Sandaogo Damiba, de proposer un chronogramme assez raisonnable de sortie de crise qui va déboucher sur des élections.

La décision, en dehors de la suspension, de ne pas infliger de sanctions au Burkina invite à poursuivre un dialogue fructueux avec la CEDEAO, afin de trouver le compromis idéal qui permettra au pays des Hommes  intègres de retrouver sa stabilité institutionnelle.

Une volonté affichée de part et d’autre, permettra de faire bouger les lignes dans l’intérêt de tous. Le fait pour les émissaires de la CEDEAO d’avoir salué la disposition au dialogue du chef de la junte burkinabè doit être mis à contribution pour sortir le Burkina de l’incertitude.

Ahmadou Bayala/OuagaNews

Articles similaires

#Burkina : les instituteurs certifiés revendiquent leur droit à prendre part au CSAPé

Ouaganews

Projet Paspanga : pour soutenir la création cinématographique et audiovisuelle au Burkina

Ouaganews

Situation nationale: le message à la nation de Roch Marc Christian Kaboré

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.