OUAGANEWS
A la Une Economie & Développement

7e revue des réformes de l’UEMOA : taux de mise en œuvre de plus de 88% au Burkina

Le Président de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), Abdoulaye Diop et le ministre de l’économie, des finances et du plan, Lassané Kaboré, ont coprésidé la 7ème  revue annuelle des réformes politiques, programmes et projets communautaires de l’UEMOA qui s’est ouverte le mardi 18 janvier 2022, à Ouagadougou, dans les locaux du Ministère de l’économie, des finances et du plan, en présence de plusieurs membres du Gouvernement burkinabè et des commissaires de l’UEMOA. Il s’agissait de partager le mémorandum issu des travaux des experts qui s’étaient réunis du 15 au 17 novembre 2021.

Répondant aux questions des journalistes à l’issue de la rencontre, le président de la Commission de l’UEMOA a déclaré qu’à l’issue de cette évaluation, le Burkina enregistre une moyenne de 88% de mise en œuvre des réformes politiques, programmes et projets communautaires de l’UEMOA. Selon lui, c’est un niveau de réalisation excellent avec des avancées significatives, notamment dans le domaine des marchés publics, la lutte contre le blanchiment et dans les domaines sectoriels.

Le taux de mise en œuvre des réformes était de 87,60% en 2020. Il ajoutera que son organisation a entrepris des réformes dans les différents domaines de la vie économique et sociale des pays membres et il est important de s’assurer de la mise en œuvre de ces réformes au profit des populations et de tous les acteurs de la vie économique et sociale.

Pour sa part, le ministre de l’économie, des finances et du plan, tout en remerciant la Commission de l’UEMOA, a salué les progrès enregistrés par son pays en matière de transposition des textes communautaires et de mise en œuvre des projets. Il a tout de même relevé quelques difficultés, concernant le principe de la libre circulation des personnes et d’établissement au niveau des acteurs des professions libérales.

Pour le ministre, cette revue a été l’occasion d’échanger sur ces problématiques et de faire en sorte que lorsque la Commission de l’UEMOA fera le rapport à la Conférence des Chefs d’Etat, que des instructions soient données pour renforcer le processus d’intégration régionale. En effet, le mémorandum sera présenté à une prochaine rencontre qui réunira le président de la Commission de l’UEMOA et les ministres en charge des finances de chaque Etat membre, avant d’être soumis aux Premiers ministres et ou aux chefs de gouvernement.

Moussa Wandaogo/OuagaNews

Articles similaires

« Nadié m’a dit que Thomas Sankara voulait tuer Blaise Compaoré » Gilbert Diendéré

Ouaganews

Burkina Faso/CENI : la publication des résultats provisoires suspendue

Ouaganews

Elections couplées 2020 : le président de l’Institut Solidarité félicite le Premier ministre

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.