OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

BCEAO : tout refus d’acceptation d’un billet ou d’une pièce dans une transaction économique constitue une infraction

Par communiqué en date du 30 novembre 2022, la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a informé que les billets et pièces doivent être obligatoirement acceptés comme moyens de paiement sur le territoire de l’ensemble les Etats membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

La Banque centrale rappelle au public que les billets et pièces de monnaie de son émission ont cours légal et pouvoir libératoire au Bénin, au Burkina, en Côte d’Ivoire, en Guinée-Bissau, au Mali, au Niger, au Sénégal et au Togo. En conséquence, elle réaffirme qu’en vertu des textes en vigueur, ces billets et pièces doivent être obligatoirement acceptés comme moyens de paiement dans les transactions entre les agents économiques, notamment par les vendeurs de biens et services et les créanciers.

Tout refus d’acceptation d’un billet ou d’une pièce ayant cours légal et pouvoir libératoire dans un Etat membre de l’UEMOA constitue une infraction sanctionnée par les textes en vigueur. Par ailleurs, la BCEAO rappelle au public que les billets mutilés ou déchirés, ainsi que les pièces de monnaie lisses ou altérées peuvent être échangés à ses guichets.

Moussa Wandaogo/Ouaganews

Articles similaires

Fonds de soutien patriotique : plus de 20 milliards collectés dont la moitié grâce à Brakina/Sodibo

Ouaganews

Burkina : le cap de 1 million d’élèves déplacés internes dépassé à fin décembre 2022

Ouaganews

36e édition de la Coupe du Faso : le président de la Transition remet le trophée au capitaine de l’EFO, équipe vainqueur

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.