OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Burkina : 628,3 milliards FCFA prévus pour la défense et la sécurité en 2023

Le ministre de l’économie, des finances et de la prospective, Dr Séglaro Abel Somé, a présenté le 30 juin 2022, le Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (DPBEP) 2023-2025 à la représentation nationale adopté en conseil de ministres du 30 mai 2022. Selon la loi organique n° 073-2015/CNT du 6 novembre 2015 relative aux lois de finances, tout projet de loi de finances pour l’exécution du budget de l’Etat est élaboré en se référant à ce document. C’est le premier vice-président de l’Assemblée législative de Transition, Dominique Zouré qui a présidé le débat d’orientation budgétaire.

 Outil de cadrage macroéconomique, budgétaire et financier, le DPBEP, présente sur 3 années les recettes et les dépenses du budget de l’Etat attendues. C’est un outil de cadrage macroéconomique décrivant la situation globale de l’économie du pays pour les 3 années à venir.

La présentation du Ministre s’est articulée autour de la situation d’exécution du budget 2022 à fin mars, des priorités et choix stratégiques budgétaires 2023, des projections budgétaires issues du DPBEP 2023-2025, des risques budgétaires potentiels et mesures d’atténuation. Selon les projections budgétaires, les recettes totales seront de 2 552,8 milliards FCFA en 2023, 2 633,8 milliards de FCFA en 2024 et 2 813,1 milliards de FCFA en 2025, soit un accroissement annuel moyen de 5,0%. Quant aux dépenses totales, elles seront de 3 157,2 milliards FCFA en 2023, 3 206,7 milliards de FCFA en 2024 et 3 303,8 milliards de FCFA en 2025, soit un accroissement annuel moyen de 2,3%.

Pour faire face aux défis sécuritaires que connait le pays, les allocations budgétaires en faveur du secteur de la sécurité et de la défense s’établiront à 628,3 milliards FCFA en 2023 contre 440,2 milliards FCFA en 2022, soit une hausse de 42,7%. La part du budget de l’État allouée aux secteurs de la défense et de la sécurité passera ainsi de 20,3% en 2022 à 27,5% en 2023.

La présentation du DPEBB par le ministre a été suivie d’un débat général sous forme de questions auxquelles des éléments de réponses ont été apportées. Les députés ont également fait des suggestions en matière de mobilisation de ressources et l’orientation de ses ressources vers le secteur de la sécurité et de la défense.

 Wandaogo Moussa/Ouaganews   

Articles similaires

Conduite de la Transition : le Président du Faso échange avec le corps diplomatique

Ouaganews

Burkina : le procureur militaire se prononce sur les dossiers Lt-col. Zoungrana, Thomas Sankara et Inata

Ouaganews

Burkina/situation humanitaire : hausse de 10,23% du nombre de PDI (fin janvier 2022)

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.