OUAGANEWS
A la Une Editorial

Burkina/Coup d’Etat : remettre le pays sur les rails de l’intégrité

Le président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, depuis sa prise de pouvoir le 24 janvier 2022, a entamé des consultations tous azimuts à huis-clos, avec les différentes composantes sociales. Ces concertations marquent ses premiers pas dans la gestion des affaires de l’Etat.

Elles s’inscrivent en droite ligne de ce qui avait été dit dans la déclaration de prise de pouvoir. « Le MPSR rassure également, les partenaires et amis du Burkina Faso, quant à la ferme volonté de notre pays de continuer à respecter ses engagements internationaux, notamment en matière de droits de l’homme et s’engage à proposer dans un délai raisonnable, après consultation des forces vives de la nation, un calendrier de retour à un ordre constitutionnel accepté de tous », pouvait-on y lire.

C’est déjà le signe que la junte affiche une volonté de frayer le chemin avec l’ensemble de tous les Burkinabè. Dans un contexte où le pays des hommes intègres est à la croisée des chemins, au regard de la menace de l’hydre terroriste, il urge de poser des actions qui participent à rassurer les Burkinabè. S’il y a une priorité qui est sur toutes les lèvres, c’est bien évidemment le défi sécuritaire.

D’ailleurs, le MPSR a justifié le renversement du régime Kaboré par « la dégradation continue de la situation sécuritaire qui menace les fondements même de notre nation ». Sur ce point, il faudra apporter des réponses adéquates au plus vite.

C’est dans cette perspective que la liesse de certains citoyens qui ont accueilli favorablement le coup de force pourrait dans une certaine mesure, se justifier. Cette sympathie est également l’expression en filigrane de nombreuses attentes des populations qui ont plus que souffert de l’incurie de la classe politique. Il est donc attendu de la junte qu’elle fasse preuve d’exemplarité et de patriotisme dans la conduite des affaires de l’Etat.

C’est l’occasion rêvée pour le Burkina de reconquérir son intégrité qui fait son identité. En prêchant par l’exemple, les premiers responsables du MPSR pourront à coup sûr, convaincre la majorité des Burkinabè, d’épouser le registre des valeurs qui fondent notre appartenance commune et notre volonté d’aller de l’avant dans la cohésion et la fraternité.

Pour cela, la junte devra couper l’appétit à certains opportunistes qui ont commencé à s’agiter avant l’heure, en prenant des décisions courageuses, afin de redresser pour de bon le pays. Il sied donc, de faire abstraction des clameurs qui se font entendre ici et là, pour ne voir qu’une seule chose : l’intérêt supérieur de la nation burkinabè.

C’est plus qu’une nécessité de remettre le pays sur les rails de la probité, du travail, de l’effort, de la discipline et du sens élevé du devoir citoyen de servir le pays avec fierté.

La Rédaction/Ouaganews

Articles similaires

Burkina/MATD : Clément P. Sawadogo installé

Ouaganews

Burkina/Coupure d’Internet mobile : une décision qui dessert le gouvernement

Ouaganews

Hommages du gouvernement à Hugues Fabrice Zango : une villa R+1 a été remise à l’athlète

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.