OUAGANEWS
A la UnePolitique

Burkina : l’ancienne ministre Rosine Sori-Coulibaly lance son Mouvement

L’ancienne ministre de l’économie, des finances et du développement, Rosine Sori-Coulibaly, a porté sur les fonts baptismaux un mouvement  appelé Burkinabè unis pour une transformation sociale (BUTS), le samedi 30 juillet 2022, à Ouagadougou.

Rosine Sori-Coulibaly, a été ministre de l’économie, des finances et du développement de 2016 à 2019 et des affaires étrangères de décembre 2021 au 24 janvier 2022. Au regard de la dégradation de la situation sécuritaire et humanitaire, Rosine Sori-Coulibaly a décidé de s’engager dans la société civile.

Elle a lancé officiellement un mouvement dénommé Burkinabè unis pour une transformation sociale (BUTS), le samedi 30 juillet 2022, à Ouagadougou.  Elle en est la coordinatrice. Pour elle, le Burkina vit l’un des pires moments de son histoire. « La situation actuelle est très préoccupante et résulte, osons bien le dire, d’un certain nombre de manquements et de faillites de nos dirigeants, au cours de notre histoire nationale.

Je voudrais évoquer ici, notre histoire, profondément marquée par une forte instabilité, notamment celle des institutions, provoquée le plus souvent par des événements politiques dont il n’est point besoin d’en rappeler ici les détails. Le dernier événement politique est lui-même édifiant à plusieurs égards », a-t-elle déclaré.

Rosine Sori-Coulibaly, la coordinatrice et Abdoulaye Barry, secrétaire général du BUTS

A l’entendre, l’injustice sociale est presque consacrée comme mode de gouvernance, si l’on tient compte des propensions illimitées que prend l’impunité dans notre pays. Pour apporter une autre donne, Rosine Sori-Coulibaly a fait le choix de créer le BUTS en vue d’une convergence des forces vives pour une gestion vertueuse de la cité. « Il est temps de nous lever pour construire le nouvel héritage que nous voulons laisser aux générations futures.

Nous en avons pleinement les moyens. Burkinabè unis pour la transformation sociale s’inscrit dans cette logique. Ce mouvement qui se veut être la convergence de toutes les forces vives conscientes et patriotes de notre pays est né de la ferme volonté d’hommes et de femmes, de jeunes et moins jeunes, de fédérer leurs énergies, pour lancer un mouvement citoyen d’éveil des consciences, afin de participer à la gestion vertueuse de la cité », a-t-elle justifié.

Selon elle, tant que les citoyens n’ont pas réellement voix au chapitre, tant qu’ils seront réduits à n’applaudir que par mimétisme ou au gré de leurs intérêts personnels, tant que nous continuerons à être otages d’un système de frères, amis et connaissances d’hier, devenus ennemis aujourd’hui, d’un système de corruption et de crimes impunis, notre pays ratera toujours de belles opportunités sur le chemin de son développement.

C’est pourquoi, la coordinatrice du BUTS a invité les Burkinabè de l’intérieur et de l’extérieur à rallier son mouvement pour redonner confiance au peuple. « Nous invitons tous les burkinabè de l’intérieur et de la diaspora à se joindre à cette dynamique qui se veut être fondatrice d’une nouvelle donne sociale, pour qu’ensemble notre voix porte.

Notre destin nous appartient et nous devons tous l’assumer sans réserve », a-t-elle indiqué. Le secrétaire général du BUTS, Abdoulaye Barry, fustigeant la junte au pouvoir, a appelé à une convergence patriotique pour la survie de la nation et une remise en cause de la charte de la transition.

Adélaïde Tenin Mana/OuagaNews

Articles similaires

Décès de Macaire Ouédraogo : l’hommage du gouvernement à l’illustre disparu

Ouaganews

Médias : Amobé Mévégué n’est plus (RFI)

Ouaganews

Burkina : 11 partis politiques demandent à rejoindre l’APMP

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.