OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Burkina : le gouvernement s’attelle à offrir un environnement propice aux affaires

Le Premier ministre Apollinaire Joachimson Kyélèm de Tambèla, a présidé ce lundi 20 mai 2024, dans la salle polyvalente du palais de Kosyam, à Ouagadougou, la première session 2024 du dispositif de suivi de l’amélioration du climat des affaires au Burkina Faso. En effet, cette session rentre dans le cadre de la présentation du dernier bilan et aussi, en vue d’améliorer le climat des affaires.

Dans la dynamique d’une amélioration continue du climat des affaires à l’effet d’offrir un cadre propice à l’investissement privé, le gouvernement burkinabè ne cesse de mettre en œuvre des réformes. C’est pourquoi, ce dispositif de suivi de l’amélioration du climat des affaires se tient ce 20 mai 2024, pour renforcer les réformes.

En effet, il en ressort que le plan de réforme de la dernière session, a produit un taux de réalisation de 67,23%. Un résultat fortement apprécié par le chef du gouvernement, Apollinaire Joachimson Kyélèm de Tambèla.

Par ailleurs, dans le nouveau plan annuel de réforme qui concerne cette présente rencontre, il sera question de prendre en compte les réformes non mises en œuvre en 2023. Et là, il sera question de mettre en œuvre un certain nombre de mesures, afin d’obtenir un bon résultat.

Ces mesures sont entre autres, l’adoption de nouveaux textes sur le dispositif institutionnel de pilotage et de suivi de l’amélioration de l’environnement des affaires, en créant la cellule de coordination chargée du suivi de la mise en œuvre des réformes, de renforcer la résilience énergétique des nœuds de distribution du réseau internet de l’administration (RESINA), la dématérialisation du processus de passation des marchés publics et la conception d’une plateforme électronique de délivrance des titres fonciers.

« Toutefois, chacun devra jouer pleinement sa partition pour assurer à notre pays, un environnement favorable à la réalisation d’investissements productifs. Je souhaite qu’à la prochaine session de notre comité de pilotage, nous puissions aboutir à des résultats plus concrets dans l’implémentation des réformes que nous avons nous-mêmes identifiées. », a laissé entendre Apollinaire Joachimson Kyélèm de Tambèla, dans son discours lu par Serge Poda, ministre en charge du commerce.

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews.net

Photos : Primature

Articles similaires

Journée mondiale des droits des consommateurs : la LCB pour la protection des usagers des services numériques

Ouaganews

Propos du Pr Pierre Meyer sur Facebook : l’Université Thomas Sankara s’indigne et suspend la cérémonie prévue pour lui rendre hommage

Ouaganews

Elections au Mali : relever le défi sécuritaire

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.