OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

#Burkina : le timbre fiscal devient digital sur le www.etimbre.dgi.bf

Le ministère en charge de l’économie a procédé au lancement officiel de la plateforme eTimbre ce lundi 20 novembre 2023, à Ouagadougou, en présence du ministre en charge de l’économie, Aboubacar Nacanabo.

Acheter les timbres fiscaux de 10 F, 100 F, 200 F, 400 F, 500 F, 2500 F etc. en ligne est désormais une réalité au Burkina. Il suffit juste d’avoir une connexion Internet et taper www.etimbre.dgi.bf pour accéder au site et payer le nombre de timbres voulu par son mobile money. Cette innovation vient juguler les ruptures de timbres fiscaux, maîtriser les coûts de production et offrir un accès à un service de qualité aux utilisateurs, en tout lieu et à tout moment.

En effet, la plateforme eTimbre est lancée ce jour  20 novembre 2023, afin d’offrir aux usagers la disponibilité permanente des timbres, quelqu’en soit leur localité de résidence. C’est aussi, une dématérialisation qui permettra d’induire les améliorations comme la sécurisation des recettes sur toute la chaîne et la traçabilité complète de la chaîne de gestion des timbres.

Aboubacar Nacanabo explique à ce sujet, que le système actuel présentait quelques insuffisances, notamment dans le processus d’acquisition, d’approvisionnement, de vente et d’utilisation, qui était manuel. A cela, s’ajoutent le manque de maîtrise des coûts de gestion, l’absence parfois de comptabilisation, au moment de l’approvisionnement et bien d’autres choses.

« La plateforme eTimbre est une innovation majeure du département. Et il vous souviendra que nous avons eu quelques difficultés liées aux timbres, à travers la rupture des timbres. La décision a été donc prise, sous l’orientation du président, qui a ordonné de faire en sorte que le timbre soit dématérialisé, avant la fin de l’année. Nous avons donc, tenu le pari et nous pouvons être satisfaits que le eTimbre soit une réalité aujourd’hui, car cela constituera beaucoup d’avantages pour nous. », a –t-il indiqué.

Quant à la reconnaissance du timbre déjà utilisé, Daouda Kirakoya, directeur général des impôts, explique qu’un mécanisme digital permet de mettre une marque pour prouver qu’il a été déjà utilisé. Il explique que les timbres sont déjà accessibles à tous, mais ne sont pas pour le moment, acceptés dans tous les structures publiques qui sont habilitées à les valider.

« Si vous partez tout de suite au commissariat de Tanghin-Dassouri pour utiliser ce timbre, ils vont dire qu’ils ne savent pas comment s’assurer de la validité du timbre. Juste, parce qu’ils n’ont pas encore été formés. Ainsi, nous allons accentuer la formation de masse pour tous les agents qui seront chargés de l’oblitération. Et à partir de ce moment, n’importe quelle structure de l’administration où vous allez pour utiliser le timbre, il peut être accepté. », a –t-il précisé

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews.net   

Articles similaires

Lutte contre le terrorisme : le Président du Faso galvanise les troupes à l’Est et au Centre-Est

Ouaganews

Accident : l’explosion du car sur la nationale N°1 a fait 6 morts et 14 blessés (gouvernement)

Ouaganews

Burkina : Roch Kaboré en route pour Ouaga

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.