OUAGANEWS
A la Une Syndicats

Burkina/MATDC : naissance d’un nouveau syndicat

Ce samedi 9 janvier 2021, à l’issue d’un congrès constitutif à Ouagadougou, des agents du Ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale (MATDC) ont décidé  de la création d’un nouveau syndicat dénommé « Alliance nouvelle administration générale », en abrégé ANAG. Cette structure est née suite aux tripatouillages des dirigeants du SYN.A.C.S.A.B.   Elle se donne la raison de relever des défis, là où l’ancienne structure a échoué.

Un nouveau vent syndical souffle au Ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale (MATDC). En effet, à l’issue d’un congrès constitutif tenu ce samedi, il a été porté à la connaissance du public, la naissance d’un syndicat au sein du MATDC dénommé ‘’Alliance, nouvelle administration générale (ANAG). Ainsi donc, c’est Ima Jean Pascal  qui a été porté à la tête du syndicat comme secrétaire général.

Le secrétaire général,  Ima Jean Pascal (au milieu) fait la lecture de la situation aux journalistes 

Selon le SG Ima, l’ancienne structure, le Syndicat national des administrateurs civils, secrétaires et adjoints administratifs du Burkina en abrégé SYN.A.C.S.A.B, censé mettre fin à la précarité, la misère, la souffrance des agents n’était qu’un leurre. La structure est venue au contraire, toujours selon ses dires, plonger les vaillants travailleurs du ministère dans un abîme.

Elle a également  travaillé à  diviser le corps des administrateurs civils par des pratiques malsaines telles que le mensonge, les calomnies, les fausses promesses, le favoritisme et les impostures, mettant la cohésion au sein des agents du ministère et du corps des administrateurs civils à rude épreuve.

« C’est pourquoi, 975 agents, tous des adjoints administratifs, secrétaires administratifs, administrateurs civils et personnel de soutien, ont décidé de s’en démarquer en créant l’ANAG », a laissé entendre M. Ima Jean Pascal.

A en croire le SG,  l’ANAG a pour objectif principal de défendre les intérêts matériels et moraux de tous les administrateurs civils, secrétaires administratifs, adjoints administratifs du Burkina Faso et le personnel de soutien du Ministère en charge de l’administration du territoire et de la décentralisation (MATD) en activité ou à la retraite et de cultiver le respect des valeurs du service public au sein du ministère.

La création d’un espace commun d’expression libre pour le personnel des emplois d’administrateur civil, secrétaire administratif, adjoint administratif et les autres emplois du MATD, la promotion de l’union, la cohésion et la solidarité au sein du personnel et la défense des intérêts du personnel, tels sont entre autres, les objectifs spécifiques que l’ANAG s’est fixés pour atteindre ses buts.

Pour le secrétaire général, l’ANAG ne saurait être utilisée par ses membres comme un instrument de vengeance ou un bâton de punition d’un administrateur ou d’une quelconque hiérarchie. Le seul objectif qui mérite d’être poursuivi est celui de l’amélioration des conditions de vie et de travail des administrateurs et du personnel de soutien du ministère.

« Pour la défense de la cause de l’administrateur et du personnel de soutien du MATDC, tous les camarades administrateurs civils, secrétaires administratifs, adjoints administratifs et personnel de soutien du MATDC sont invités à rejoindre l’ANAG », a-t-il conclu.

  1. P. Théophile Kaboré

Articles similaires

Plateforme PMA : les hommes de médias s’imprègnent des données sur la planification familiale

Ouaganews

Assurance maladie universelle : des bénéficiaires reçoivent leurs cartes à Pabré

Ouaganews

Cadre sectoriel de dialogue : le Ministère en charge du commerce dresse le bilan à mi-parcours

Ouaganews

Laisser un commentaire