OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Burkina/promotion des PME : comment se fait l’évaluation des offres des marchés de prestations intellectuelles ?

Contrairement à l’évaluation des offres des marchés publics de travaux et de fournitures, celle des propositions pour les marchés publics de prestations intellectuelles comporte des spécificités.

 Il y a 3 étapes principales pour l’évaluation des offres de prestations intellectuelles. Ce sont l’évaluation technique, l’évaluation financière et les négociations.

L’évaluation technique

Les propositions techniques des offres de prestations intellectuelles des candidats sont évaluées en fonction des critères relatifs, entre autres, à l’expérience du candidat, à la méthodologie proposée, à la compréhension de la mission à travers les Termes de référence (TDR), à la composition du personnel-clé et au programme de travail. Il faut noter que la proposition technique ne doit comporter aucune information financière sous peine de rejet par la commission d’attribution des marchés (CAM).

A l’issue de l’évaluation, les candidats ayant obtenu la note technique minimale requise passeront à la phase prochaine.

 L’évaluation financière

 Les propositions financières des offres de prestations intellectuelles sont évaluées en fonction de la méthode de sélection choisie par l’Autorité contractante (AC) des propositions techniques des candidats retenus à la première phase et un seul candidat sera invité pour la négociation. La capsule vidéo ci-dessous vous présente les différentes méthodes de sélection des offres financières dans le cas des prestations intellectuelles.

Cependant, il faut noter qu’avant l’application de la méthode appropriée selon le dossier d’appel à candidature, la CAM procède à la correction des erreurs de calcul. En cas de contradiction entre les montants partiels et le montant total, c’est les montant partiels qui sont retenus. Aussi, les candidats retenus sont donc invités à faire preuve de vigilance dans la formulation de leurs offres financières car les erreurs à cette phase sont impardonnables.

 Les négociations

 Elles portent aussi bien sur les propositions techniques que les propositions financières du candidat retenu.

Les négociations sur les propositions techniques vont s’accentuer sur la conception et la méthodologie proposées, le plan de travail, la dotation en personnel-clé et toute suggestion faite par le soumissionnaire pour améliorer les TDR. Les différents documents modifiés de plein accord entre l’AC et le soumissionnaire seront intégrés à la partie « description des prestations » qui fera partie du marché. Un Procès-verbal (PV) des négociations est signé entre les 2 parties à l’issue des négociations.

Les négociations sur la proposition financière doivent refléter l’impact des modifications techniques convenues sur le coût des prestations de service.

Les négociations s’achèvent par un examen du projet de marché à l’issue desquelles, l’AC et le soumissionnaire parapheront le marché. Si les négociations échouent, l’AC invitera le soumissionnaire dont la proposition a été classée en deuxième position à des négociations.

 Adelaïde Tenin Mana/Ouaganews.net

Source : ARCOP

Articles similaires

Vie des partis politiques au Burkina : les députés du Kourwéogo, Raphaël K. Kouama et Abdoulaye Ouédraogo du Zondoma démissionnent du MPP

Ouaganews

« J’ai vu Gilbert Diendiéré au Conseil de l’Entente, juste avant l’assaut du commando » Elysée Y. Ilboudo

Ouaganews

Burkina : hausse de 2,77% du nombre de PDI à fin avril 2022

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.