OUAGANEWS
Sports A la Une

Football burkinabè : les hommes en noir exigent de meilleurs traitements

L’Amicale des arbitres du Fasofoot (AMAF) est sortie de son silence. En effet, au cours d’une conférence de presse, animée le 3 août 2020, à Ouagdougou, les « hommes en noir » ont dénoncé «l’insuffisance criante de matériel de travail, à savoir les kits oreillettes, drapeaux bips, tableaux de remplacement adéquats pour officier les matchs. En plus de cela, les arbitres du Fasofoot ont relevé une faiblesse et une irrégularité dans leur dotation des équipements arbitrales en début de chaque saison sportive comme les autres acteurs du championnat de football.

L’un des griefs  à  l’encontre de la Fédération burkinabè de football et non des moindres, est  le non-respect des textes pour les prises en charge, lors des matchs, la non-couverture des inspecteurs d’arbitres dans toutes les compétitions, la débilité et l’incohérence des frais de déplacement.Selon l’arbitre fédéral de la région du Centre, Seydou Belem, les arbitres de football ont été jetés aux oubliettes par le comité exécutif, se demandant s’ils ne constituent pas un maillon important du football burkinabè.«Nous sommes en pleine période électorale pour le renouvellement de la présidence de la Fédération burkinabè de football et nous saisissons cette opportunité pour inviter tous les candidats à bien vouloir se pencher sur les préoccupations du moment des arbitres et à œuvrer à trouver des solutions satisfaisantes aux difficultés réelles que nous vivons »,a-t-il dit. L’AMAF s’est également indignée des  500 000 dollars alloués par la FIFA aux fédérations nationales. Elle s’est insurgée de n’avoir pas été prise en compte, contrairement aux arbitres des pays voisins.

Christ-Johnny

Articles similaires

Région de l’Est : le parlement s’imprègne de la situation sécuritaire et humanitaire

Ouaganews

Soutien aux microprojets : plus de de 5 milliards pour le développement des collectivités territoriales

Ouaganews

Mali : l’Imam Dicko refuse la main tendue d’IBK

Ouaganews

Laisser un commentaire