OUAGANEWS
A la UneReligion

Marche-meeting du CFOP : le MPP dénonce une tentative de récupération des actes terroristes

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP-parti au pouvoir) a animé une conférence de presse, ce lundi 12 juillet 2021. Le président du parti, Simon Compaoré, est revenu sur les questions qui minent la situation nationale, notamment la marche-meeting du CFOP, la question sécuritaire et la situation des déplacés internes.

Visiblement les contreattaques des sorties médiatiques de l’opposition et de la majorité présidentielle sont loin d’apaiser les cœurs des Burkinabé.

En effet, le parti au pouvoir s’est indigné et dénoncé ce lundi,  les raisons malhonnêtes avancées par le chef de file de l’opposition pour diviser le peuple au moment où, selon le MPP, il a le plus besoin de la cohésion et de l’unité autour du Président du Faso et des FDS.

Selon le président du parti, Simon Compaoré, l’évolution du discours au cours des marches de l’opposition, a fini de convaincre son parti et le peuple burkinabè d’une tentative d’utilisation ou de récupération des actes terroristes pour des objectifs purement politiciens.

Les responsables et militants du parti à la conférence de presse

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a regretté à cet effet, la posture du chef de file de l’opposition et ses alliés qui a consisté à suspendre de manière unilatérale, leur participation à la session de discussion en cours (dialogue politique) sur des questions politiques d’envergure pour aller organiser des manifestations de dénonciation.

Selon Simon Compaoré, il y a eu un manque d’honnêteté de la part de l’opposition. Il dénonce cette attitude, en affirmant que de vrais patriotes ne devraient pas agir de la sorte, surtout que l’heure n’est pas à la division, mais plutôt au resserrement des rangs pour vaincre l’ennemi commun.

La vive et légitime émotion suscitée par les récentes attaques, particulièrement meurtrières, a ramené la gestion de la question sécuritaire au cœur des préoccupations politiques, voire politiciennes au Burkina Faso.

Au cours de la rencontre avec la presse, Simon Compaoré a indiqué que depuis l’adoption de la loi de programmation militaire en 2018, plus de 800 milliards de FCFA ont été mobilisés pour équiper les forces armées et de sécurité et renforcer leurs capacités opérationnelles et morales.

Le MPP a félicité le gouvernement des actions entreprises en faveur des Personnes déplacées internes (PDI), et félicite les populations-hôtes dans les différentes régions du pays.

En matière d’action humanitaire,  Simon Compaoré a laissé entendre que les PDI bénéficient dans les domaines alimentaire, sanitaire, de l’eau et de l’assainissement, d’un engagement sans faille du gouvernement. « Le MPP félicite les opérations de sécurisation et de retour des PDI dans leurs localités.

Tout en portant en toute souveraineté, l’action humanitaire aux PDI et aux familles-hôtes, le gouvernement assure le déroulement du Programme d’urgence pour le Sahel (PUS) qui couvre désormais, six régions que sont le Sahel, le Nord, le Centre-Nord, l’Est, le Centre-Est et la Boucle du Mouhoun. », a martelé Simon Compoaré.

Théophile P. KABORE/Ouaganews

Articles similaires

COVID-19 : le Burkina Faso reçoit une importante aide du Maroc

Ouaganews

Burkina/ : le groupe parlementaire CDP apporte son soutien aux blessés des attaques terroristes

Ouaganews

Burkina/Millennium Challenge Account : le PM installe le comité d’orientation et de suivi

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.