OUAGANEWS
A la UneElections couplées 2020

Processus électoral au Burkina Faso : l’APMP déplore la déclaration de l’opposition

A travers une déclaration, l’Alliance des partis et formations politiques membres de la majorité présidentielle (APMP) a déploré, ce mardi 24 novembre 2020, à Ouagadougou, la déclaration des candidats signataires de l’accord politique de l’opposition, mettant en cause la poursuite du processus électoral du 22 novembre 2020, au Burkina Faso.

Après la déclaration des candidats de l’opposition à la présidentielle du 22 novembre 2020 au Burkina Faso, de ne pas reconnaître les résultats de l’élection entachés d’irrégularités, l’Alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP), à travers une déclaration, a invité, ce mardi 24 novembre 2020, à Ouagadougou, les candidats de l’opposition au respect des résultats des urnes, sans lequel toute élection n’a pas de sens.

Par la voix de Me Bénéwendé Stanislas Sankara, l’APMP a reconnu qu’il y a eu des insuffisances et failles qui ont émaillé le déroulement du scrutin. « L’APMP convient, avec l’ensemble des observateurs internationaux et nationaux, que les insuffisances relevées, quoique regrettables, ne sont pas d’une ampleur susceptible d’impacter de manière significative, les résultats du scrutin. Mieux, certaines actions en cours peuvent encore être affinées pour rassurer l’ensemble des acteurs », a indiqué Me Sankara.Pour lui, les failles relevées portent préjudice à l’ensemble des candidats et partis en compétition.

En considérant certaines insuffisances relevées par les candidats de l’opposition, l’APMP  a demandé à la CENI de faire diligence dans la prise en compte du comptage manuel des résultats du scrutin, conformément aux dispositions du code électoral révisé, invité les candidats de l’opposition à l’apaisement et surtout, à poursuivre l’esprit de concertation et de consensus, au respect des résultats des urnes, sans lequel toute élection n’a pas de sens et tous les partis et candidats à recourir aux structures appropriées, notamment les juridictions compétentes, pour l’examen de leurs récriminations.

« L’APMP réitère sa volonté de contribuer à tout dialogue visant une bonne finalisation du processus engagé et réaffirme son ferme engagement et sa détermination à œuvrer, de concert avec tous les acteurs, au respect du verdict des urnes et de la légalité républicaine », a mentionné Me Bénéwendé Stanislas Sankara.

Lasso Sama

Articles similaires

Mali : une nouvelle charte de la Transition adoptée

Ouaganews

BAD/Burkina : le nouveau représentant pays Daniel Ndoye présente ses lettres d’accréditation au ministre Somé

Ouaganews

Burkina/BAD : le nouveau DSP en gestation

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.