OUAGANEWS
A la UneSociété

SAPE 2022 : un salon pour améliorer l’expertise du monde publicitaire au Burkina

Le comité d’organisation du Salon de la publicité et de l’édition (SAPE), a animé une conférence de presse, ce mercredi 27 juillet 2022 à Ouagadougou. Cette rencontre avec les hommes des médias était d’annoncer la tenue de la deuxième édition du SAPE, placée sous le thème « Impact du numérique sur les métiers de la publicité et de l’édition : défis et enjeux ».

Faire de la communication au Burkina, un levier du développement et de l’innovation est le but du Salon de la publicité et de l’édition (SAPE). En effet, le SAPE qui est un évènement majeur réunissant les acteurs du marketing, de la publicité, des médias, des arts graphiques et de l’édition au Burkina Faso, tiendra sa prochaine édition, la deuxième du genre, du 13 au 15 octobre 2022, dans la salle de conférence de Ouaga 2000. Ce thème : « Impact du numérique sur les métiers de la publicité et de l’édition : défis et enjeux », qui évoque les réalités que connaît ce domaine, va permettre aux acteurs d’échanger sur les opportunités et les défis qu’offre le numérique.

« Pour cette deuxième édition, en plus des panels et des expositions qui étaient déjà là, nous avons intégré des formations destinées aux entreprises et aux agences. Nous avons trois grandes catégories de formations qui concernent l’impact des investissements publicitaires et leur évaluation, une formation qui va concerner l’expérience client et comment optimiser cette expérience dans le but de booster les chiffres d’affaires. Nous avons tout ce qui est création graphique qui va impliquer le  volet artistique dans les créations publicitaires. Nous avons huit formations  adressées aux professionnels et  pour chaque formation, nous avons quinze au maximum au coût de 250 000 F CFA. », a indiqué Bénéwendé Christophe Mesmer Yaméogo, commissaire général du SAPE.

Le SAPE est un espace de réseautage, d’opportunité d’affaires, de partage d’expériences, de renforcement des capacités et de détection des jeunes talents. Il est aussi, un cadre d’exposition, de master class et workshops, networking, de rencontres B2B, un programme de mentoring et de concours TDD (talents de demain). Cedit concours regroupe six catégories dont la photo créative, la création graphique, la voix off, la création digitale, la photo smartphone et la 2d et 3d. Le premier de chaque catégorie est récompensé par la somme de 500 000 F CFA.

A noter que la deuxième édition connaîtra la participation des pays comme la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger et la Guinée,  pays invité d’honneur.

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews

Articles similaires

Burkina : « aucune opération de financement du terrorisme par des banques », rassure le Ministère en charge de l’économie

Ouaganews

Burkina/MUHV : Me Bénéwendé Stanilas Sankara, désormais aux commandes

Ouaganews

UPC/Kadiogo : « les vraies raisons de la démission de Nathanaël Ouédraogo »

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.