OUAGANEWS
A la UneEditorial

Terrorisme au Burkina : des signaux alarmants

Le Burkina Faso a subi une série d’attaques terroristes ces derniers jours, dans les régions du Sahel, du Nord et de l’Est. L’incursion d’hommes armés non identifiés dans la localité de Seytenga, au Sahel, le 28 avril 2021, a fait 18 morts parmi les populations civiles.

« Le bilan humain provisoire s’établit à dix-huit morts et un blessé grave. L’attaque a entraîné un déplacement massif des populations des localités de la zone en direction du chef-lieu de la commune », a précisé un communiqué du gouvernorat de la région du Sahel. Alors que l’on saluait l’accalmie, observée depuis quelques mois, dans les zones névralgiques du terrorisme, l’actualité récente vient rappeler que rien n’est encore gagné.

La lutte contre l’hydre terroriste ne connaît pas de répit. Il faut rester en veille pour ne pas être désagréablement surpris. Pendant qu’une certaine opinion alléguait l’accalmie à un processus de négociations qui serait entamé par les autorités, les violences des derniers jours sont venues battre en brèche ces affirmations.

Alors que des populations qui avaient abonné leurs villages, à cause de l’insécurité avaient commencé à retourner au bercail, la récente saignée risque de compromettre le retour de déplacés chez eux. Le développement de l’actualité ces derniers jours, indique clairement qu’il faut redoubler de vigilance face à ces fous de Dieu, tapis dans l’ombre.

Contre un ennemi à l’identité floue et aux méthodes de combat insaisissables, ce serait une erreur que de baisser la garde. Toutes les énergies doivent être mobilisées pour renforcer le dispositif sécuritaire, afin de mieux contrer les assauts des terroristes.

Les autorités sont interpellées face à ces signaux alarmants. C’est dire qu’elles doivent œuvrer à remonter le moral de la troupe pour qu’elle puisse mieux parer au pire. Si les tournées récentes du ministre en charge de la défense nationale aux forces de défense et de sécurité s’inscrivent dans cet élan, elles auront eu un effet d’anticipation. Sur la même lancée, il faudra poursuivre la dynamique de renforcement des capacités opérationnelles des FDS.

Mettre fin au projet de chaos que veulent instaurer les terroristes au pays des Hommes intègres est un impératif. Eradiquer aussi, ce fléau qui compromet les initiatives de développement et de paix, depuis quelques années, est une question de survie. Il est donc vital de réveiller les réflexes de vigilance pour affronter ces hommes sans foi ni loi qui écument certaines régions du pays. Le retour des déplacés internes ne sera effectif que dans la mesure où l’on aura mis définitivement, hors d’état de nuire ces hordes de barbares obsédés par des logiques tordues.

La Rédaction

Ouaganews.net

Articles similaires

Protection des droits des travailleurs migrants… : présentation du 2e rapport périodique du Burkina à Genève

Ouaganews

Burkina : le Trésor public a levé un emprunt de 49,858 milliards FCFA sur le marché régional

Ouaganews

Burkina/Incident à la mine de Perkoa : les responsables interdits de quitter le pays, (Premier ministre)

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.