OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Usine de raffinerie d’or au Burkina : dans moins d’une année, le pays des hommes intègres produira ses premiers lingots

Le président de la transition, le capitaine Ibrahim Traoré, a procédé à la pose de la première pierre de l’usine nationale de raffinerie d’or, ce jeudi 23 novembre 2023, à Ouagadougou, en présence de Simon Pierre Boussim, ministre en charge des mines.

Dans 11 mois, le Burkina sortira ses premiers lingots d’or de 24 caras de sa première usine de raffinerie d’or. Cette usine de 5 hectares de superficie, aura une capacité de production de 400 kg d’or par jour, soit 150 tonnes d’or annuellement. Elle abritera également, une bijouterie.

En effet, c’est dans la dynamique du chef de l’Etat, le capitaine Ibrahim Traoré, de réduire la dépendance du pays vis-à-vis de l’’extérieur et de donner une valeur ajoutée à la production d’or, que cette première raffinerie d’or voit le jour. Cette usine viendra aider à réduire le chômage de la jeunesse, car elle créera 100 emplois directs et plus de 5 000 emplois indirects.

Dans le discours du président, lu par le ministre en charge des mines, Simon-Pierre Boussim, le capitaine Ibrahim Traoré explique que l’implantation de cette usine est venue, du fait que les données en matière minière, hissent le pays au rang des pays miniers, « nous interpelle en tant que décideurs à des actions fortes pour mieux valoriser le secteur. », a-t-il indiqué.

Il poursuit dans ses propos qu’au slogan bien connu du « produisons burkinabè, consommons burkinabè », le Burkinabè doit ajouter « transformons au Burkina Faso, ce que nous produisons au Burkina Faso. »

Il note à ce sujet, que le Burkinabè doit donc désormais, s’engager dans ce sens pour assurer l’indépendance de l’économie nationale et sa performance à satisfaire le besoin du peuple.

« Je pense que la pose de cette première pierre est une question de souveraineté, d’abord. Aujourd’hui, nous avons décidé de mettre toute une chaîne de production en place, car nous n’avons pas une mainmise sur le contrôle de l’or, depuis le boum minier dans le pays. Donc, il ne s’agira plus pour nous d’amener l’or à l’extérieur pour le raffiner. C’est donc, une manière pour nous d’inciter les orpailleurs locaux de ramener l’or vers l’intérieur, afin qu’il puisse être raffiné ici. », a souhaité Ibrahim Traoré, président de la transition.

Il faut préciser que cette raffinerie verra le jour, en partenariat avec Marena Gold, qui est une société de raffinerie d’or ayant plus d’expérience dans le domaine.

Ahoua KIENDREBEOGO/ OuagaNews.net

Articles similaires

Ministère de la réconciliation nationale : le Brassard noir déplore la nomination de Zéph

Ouaganews

#Burkina/FAPP : les 100 médias privés retenus pour la subvention passent à la caisse

Ouaganews

Burkina/CDC : installation des membres de la commission de surveillance

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.