OUAGANEWS
A la UneSociété

Astronomie : la Burkinabè Marie Korsaga obtient le prix de la femme africaine en début de carrière

La Docteur Marie Korsaga du Burkina Faso et la Professeure Renée Kraan-Korteweg de l’Afrique du Sud ont été primées par le Réseau africain des femmes en astronomie. Le prix de la femme africaine en début de carrière en astronomie a été décernée à notre compatriote et celui de senior à la Sud-africaine.

Les prix d’un montant de 1 500 euros chacun, reconnaît et supporte leurs efforts et contributions à la société en tant que femmes africaines astrophysiciennes. Les prix ont été octroyés par le Réseau africain des femmes en astronomie, un comité de la Société africaine d’astronomie et par le Programme de science international de l’Université de Uppsala de Suède.

Marie Korsaga est née le 16 juillet 1986 à Méguet (Burkina Faso) et la première femme docteur en astrophyisque du Burkina Faso et de l’Afrique de l’Ouest. Elle est un produit de l’Université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou. Sa biographie sur Wikipédia indique, qu’après ses études primaires à l’école de Ziniaré, elle s’inscrit au Collège protestant de Ouagadougou. Attirée par les matières scientifiques, elle se spécialise dès le lycée, en mathématiques et physique et obtient un Baccalauréat série C en 2006.

Elle fait ensuite ses études supérieures, de la première année jusqu’à l’obtention de son Diplôme d’études approfondies (DEA) physique appliquée en 2012 à l’Unité de formation et de recherche en sciences exactes et appliquées de l’Université Joseph Ki-Zerbo avec comme option de recherche, l’astrophysique.

Ensuite, elle se rend en France après son DEA, au Laboratoire d’astrophysique de Marseille (LAM) pour y faire une thèse de doctorat, soutenue en décembre 2018 en cotutelle avec l’Université du Cap, en Afrique du Sud. Sa thèse a porté sur la distribution de la matière noire et de la matière lumineuse dans les galaxies spirales et irrégulières.

Au-delà de la recherche, Marie Korsaga travaille avec l’Office de développement de l’astronomie qui a pour mission, d’utiliser l’astronomie comme outil de développement pour les pays en développement.

Elle est aussi membre fondatrice et membre de l’équipe éditoriale du premier magazine francophone africain en ligne « L’astronomie Afrique ». Elle ambitionne de contribuer à la formation des jeunes et surtout, des filles à l’astronomie et leur servir d’exemple, car elle trouve que le domaine est jugé trop masculin.

Adélaïde Tenin Mana/OuagaNews

Articles similaires

Rencontre avec les anciens chefs d’Etat : Paul-Henri Sandaogo Damiba appelle à une synergie d’actions pour préserver la patrie

Ouaganews

Anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo : l’AJB s’engage à poursuivre la lutte jusqu’à la vérité et la justice

Ouaganews

Conseil des ministres : «Il ne s’agit pas de présenter les problèmes, mais de proposer des solutions », Lassina Zerbo

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.