OUAGANEWS
A la Une Politique

Burkina/CFOP : « le pouvoir collecte des cartes d’électeur à des fins électorales »

Ce mardi 22 septembre 2020, s’est tenu au siège du Chef de file de l’opposition politique (CFOP), un point de presse, animé par Abdoulaye Arba, président du Parti des militants du peuple (PMP) et Yumanli Lompo, président du Parti national des démocrates sociaux (PNDS).  Quatre points étaient à l’ordre du jour, à savoir la colère des habitants de Nagré, suite à l’assassinat de trois Volontaires de défense de la population (VDP), les concours directs de la fonction publique, session 2020, la rentrée scolaire 2020-2021 et la collecte de cartes d’électeur par des responsables politiques proches du pouvoir.

Le CFOP a déploré demblée, la colère des habitants de Nagré au gouvernorat avec les trois (3) corps des Volontaires de défense de la population (VDP)  assassinés, afin de montrer ce qu’ils endurent au quotidien dans leur localité. Mais, le gouverneur les a appelés au calme. L’opposition politique présente ses sincères condoléances aux familles éplorées. Elle rappelle que c’est un acte lourd de sens qui doit interpeler le parti au pouvoir, qui est plutôt préoccupé par la conquête du pouvoir que par la situation chaotique dans lequel il a mis le pays.

Elle demande que des moyens conséquents soient mis à la disposition des VDP, afin de combattre l’ennemi. Elle invite les autorités locales à rester dans la préservation de la paix sociale et à minimiser tout règlement de compte. Le CFOP félicite les forces de défense et de sécurité d’avoir neutralisé vingt (20)  terroristes avec la récupération de leurs armes.

Pour les concours directs, le CFOP rappelle que cette année, 1 290 000 candidats sont enregistrés pour près de 4 700 postes à pourvoir, soit un poste pour plus de 270 candidats. Le CFOP dénonce la promesse non tenue des 650 000 emplois que le Président Roch Marc Kaboré avaient promis, au cours de son quinquennat, et remarque plutôt que les emplois de la fonction publique ont diminué sans avoir promu des entreprises viables.

Ainsi, elle déplore le désespoir de la jeunesse burkinabè et s’inquiète de la non-employabilité de la jeunesse qui peut les amener à s’adonner à des activités illicites et à se jeter dans les bras des ennemis. C’est la raison pour laquelle l’opposition en a fait son cheval de bataille. Et de déclarer que dans deux (2) mois l’opposition prendra le pouvoir, et un nouvel horizon d’espoir et d’opportunités s’offrira à la jeunesse.

S’agissant de la rentrée scolaire 2020, l’opposition souhaite une bonne année scolaire à tous les élèves et acteurs de l’éducation et interpelle le gouvernement à rouvrir les 4 000 écoles fermées ou détruites, tout en veillant à la sécurité de ces écoles, afin de pouvoir assurer la scolarisation des enfants déplacés internes.

Elle réclame un changement de fusil d’épaule au gouvernement par rapport à la fronde sociale et à jouer à la franchise, à l’humilité, à  anticiper, à respecter la parole donnée et à donner la considération qui sied aux métiers de l’éducation.

Quant à la sécurité sanitaire, l’opposition suggère la préparation d’un plan de riposte au coronavirus, afin d’éviter les drames comme celui de l’ENAM à Bobo-Dioulasso.

Enfin, il est revenu à l’opposition que dans l’arrondissement 9 de Ouagadougou, à Réo, dans le Sanguié et à Korsimoro, dans le Sanmatenga, des individus proches du pouvoir s’adonnerait à la collecte de cartes d’électeur de femmes ou à la photocopie de leur carte, en leur promettant des aides (qui sont bien sûr, nationales et non au compte d’un parti).

L’opposition soupçonne donc, l’utilisation du programme d’aide Covid-19 et les fonds d’appui aux femmes à des fins électoralistes. Le parti au pouvoir s’adonne à la corruption électorale qui est punie par nos lois, selon l’opposition. Elle interpelle la population à dénoncer ces actes à la CENI, ses démembrements ou à la police. L’opposition conclut qu’avec un bilan macabre, le MPP n’a pas à s’adonner à la corruption, car elle restera vigilante et sans pitié envers les fraudeurs.

Adélaïde T. Mana

Articles similaires

Ghana/Présidentielle : le rêve se poursuit pour Nana Akufo-Addo

Ouaganews

Burkina/Election présidentielle : Tahirou Barry dépose son dossier de candidature

Ouaganews

Portrait : « Petit Komi », le décorateur de la paix

Ouaganews

Laisser un commentaire