OUAGANEWS
A la Une Politique

Burkina/CFOP : l’opposition redescendra dans la rue si la situation sécuritaire ne s’améliore pas

L’opposition politique burkinabè a animé une conférence ce samedi 10 juillet 2021, pour faire le bilan des marches organisées les 3 et 4 juillet sur l’ensemble du territoire. Il a été également question pour le CFOP d’apporter des réponses à la sortie médiatique de la majorité, du Brassard noir et de l’achat du véhicule de fonction de la ministre de la culture à hauteur de 96 millions.

Une semaine après les marches de l’opposition politique, les organisateurs ont dressé le bilan de l’activité, ce samedi 10 juillet 2021. Ainsi, au titre du bilan de l’appel à des manifestations dans les 45 provinces du pays, l’opposition politique a indiqué, à travers la voix de Gilbert Noël Ouédraogo, qu’uniquement trois provinces sur les 45 n’ont pas pu organiser les marches. Il s’agit selon lui, des provinces du Bam, de la Komandjari et des Balé. Le bilan est donc satisfaisant, estime Gilbert Ouédraogo.

Pour répondre à la sortie médiatique de la majorité présidentielle, qui accuse le CFOP de trahison, suite à son retrait du dialogue politique national, Me Gilbert rétorque que  « Si sortir pour soutenir les FDS et les VDP est une trahison, comme on nous le fait entendre, alors l’opposition politique assume pleinement et clairement cette trahison»

Gilbert Ouédraogo, président de l’ADF/RDA

Y a-t-il oui ou non un problème de sécurité au Burkina Faso ? Y a-t-il oui ou non plusieurs milliers de déplacés au Burkina Faso ? », s’interroge Gilbert Ouédraogo, président de l’ADF/RDA, sur les réactions de l’APMP qui laissent croire que l’opposition veut profiter de la situation des personnes dans les zones sous menace.

« L’opposition appellera à de nouvelles manifestations si cela s’avérait nécessaire », a réagi Gilbert Noël Ouédraogo.

Enfin, le CFOP a réaffirmé sa volonté de reprendre le dialogue politique à  « la seule condition que la question sécuritaire y soit inscrite comme la priorité des priorités ».

Réponse du CFOP à la sortie médiatique du Brassard noir

Devant la presse le vendredi 9 juillet 2021, le Brassard  noir parlait ainsi, du CFOP : « l’opposition est capable d’enjamber des cadavres pour accéder au pouvoir ». La réponse du CFOP à ces propos sur les marches des 3 et 4 juillet 2021, contre l’insécurité ne s’est pas fait attendre.

«Nous voulons dire au Brassard noir qu’il faut qu’il arrête. Quand ce n’était pas pour dire qu’on voulait enjamber des cadavres pour aller à la réconciliation nationale, maintenant, c’est pour dire qu’on enjambe des cadavres pour aller à une marche.

Nous pensons plutôt qu’il appartient au Brassard noir, de cesser de vivre de l’économie des souffrances des populations », a répliqué le CFOP. Pour Gilbert Noël Ouédraogo, ce mouvement de la société civile « profite du terrorisme et chaque fois qu’un Burkinabè a un malheur, (il) monte au créneau pour pouvoir soutirer quelques subsides ».

Plutôt que cela, « le Brassard noir n’a qu’à trouver du travail ou aller être VDP pour défendre les populations », propose le conférencier du jour.

Achat de véhicule de fonction à 96 millions au profit de la ministre de la culture : l’opposition  toujours mécontente

 « Pouvez-vous comprendre que dans un pays en guerre, la priorité du gouvernement soit d’acheter des 4×4 de 96 millions ? Si ces 96 millions de F CFA avaient été mis à la disposition des VDP, quel travail de protection du territoire on pouvait obtenir comme résultat ? Mais tout cela est révélateur d’une situation : le fossé qu’il y a entre nos dirigeants et le peuple.

Ils ne comprennent même pas les préoccupations des citoyens », a déclaré Me Gilbert Ouédraogo, tout en ajoutant qu’en temps de guerre, les priorités doivent être réorientées. « Pour nous, il faut arrêter tout cela. Souvenez-vous d’ailleurs, qu’à l’époque déjà, en 2018, l’opposition s’était levée contre l’achat des Talisman… maintenant que les Talisman sont passés (…), on passe à la vitesse supérieure avec des véhicules de 96 millions hors taxes certainement. », s’est exprimé le président de l’ADF/RDA

Théophile P. KABORE/Ouaganews

Articles similaires

Défense nationale : Roch Kaboré à l’écoute des officiers, sous-officiers et militaires du rang

Ouaganews

Burkina : chefs traditionnels et coutumiers à l’école du renforcement de la cohésion sociale

Ouaganews

Election présidentielle de novembre 2020 : l’UPC investit son champion

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.