OUAGANEWS
A la Une Politique

Burkina : « la réconciliation est sur toutes les lèvres, mais pas dans tous les cœurs » Bala Sakandé

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a animé une conférence de presse ce mardi 24 mai 2022 à Ouagadougou, pour donner sa lecture de la situation sécuritaire du Burkina. Il est revenu sur le sort de l’ex-président Roch Marc Christian Kaboré.

« Il faut se préoccuper du niveau de violence qui semble monter dans notre pays, comme l’attestent les actes de vandalisme survenus récemment, sur le site de la mine de Houndé et au poste de contrôle de la gendarmerie de Yako. », ont laissé entendre Alassane Bala Sakandé, président du MPP et ses camarades militants. Selon eux, l’avènement du MPSR était de garantir la sécurité des Burkinabè.

En outre, lui et ses camarades militants disent ne pas vouloir saper la gestion du pouvoir comme certains l’avaient fait, quand ils étaient à la tête de la nation.

« Nous n’allons pas surfer sur les cadavres, nous n’allons pas surfer sur la détresse des Burkinabè pour nous faire une image. Bien au contraire, nous prions et nous souhaitons que le peuple du Burkina puisse venir à bout du terrorisme. », s’est-il exprimé.

Bala Sakandé n’a pas manqué de saluer les efforts que font les FDS et les VDP pour venir à bout du terrorisme. Et demande à cet effet à chacun, d’aplanir le chemin qui mène à la réconciliation.

« Nous devons tous nous aplanir et emprunter le chemin qui mène à la réconciliation comme l’a toujours exhorté le président Roch Marc Kaboré. Réconciliation nationale qui est aujourd’hui, sur toutes les lèvres, mais hélas, pas dans tous les cœurs. »

Par ailleurs, le MPP, à travers cette conférence de presse, demande la libération sans délai et sans condition de l’ancien président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

« C’est un citoyen déchargé de la haute fonction à la tête de l’Etat qui ne demande désormais, qu’à vivre librement et à pouvoir jouir de tous ses droits, en tant que citoyen. Le MPP s’élève contre ce déni de justice que rien ne saurait justifier et poursuivra ses actions jusqu’à sa libération totale, en faisant usage de tous les moyens légaux. », a  dit Alassane Bala Sakandé.

Ahoua KIENDREBEOGO

(Stagiaire)/OuagaNews.net

Articles similaires

Compte rendu du conseil des ministres du mercredi 14 juillet 2021

Ouaganews

Hadj 2022 : 3 686 pèlerins et être âgé(e) de moins de 65 ans autorisés pour le Burkina

Ouaganews

CIFP-KNK : Simon Compaoré échange avec les formateurs

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.