OUAGANEWS
A la UneCulture

Burkina : lancement de la 1ère édition du Kundé Music Export

Salif Soré dit Dja Press, commissaire général des Kundé, a procédé au lancement de la première édition du Kundé  Music Export qui se tient les 10 et 11 mai 2023, à quelques jours des Kundé 2023, sous le patronage de Jean Emmanuel Ouédraogo, ministre en charge de la culture, ce mercredi 10 mai 2023, à Ouagadougou.

Le Kundé Music Export qui est un cadre de rencontre entre acheteurs internationaux de musiques et les staffs des artistes burkinabè, vise à accroître la présence du spectacle vivant de musique burkinabè sur la scène internationale et les médias internationaux. Cet évènement qui est à sa première édition, a mis en place trois principales activités. Il s’agit des showcase, du réseautage et des ateliers.

Les showcase ont pour objectif, de représenter dix artistes burkinabè détenteurs d’au moins un Kundé, aux labels, festivals de musique et médias internationaux, en vue d’accroître la diffusion des spectacles de musique burkinabè sur les marchés nationaux et internationaux. Les showcase se tiennent les 10 et 11 mai 2023 au CENASA avec la prestation des artistes retenus à cette première édition à savoir : Eunice Goula, Kawayoto, Don Sharp Debatoro, Faden, Marie Gayeri, Greg Burkinbila, Maria Bissongo, Nabaloum, Sissao et Djéli Karim.

« Je pense que c’est une belle inspiration de Dja Press et de toute son équipe d’avoir initié le Kundé Music Export dont c’est la première édition, cette année. C’est un nouveau segment important qui s’ajoute à cette belle aventure des Kundé. C’est une chance pour les acteurs de la filière culturelle, en général et de la filière musicale en particulier, de pouvoir saisir des opportunités. Il ne sert à rien de se regarder le nombril, il faut regarder ailleurs, il faut aller au-delà des frontières.  Et je pense que nous avons des talents pour pouvoir imposer la musique burkinabè hors de nos frontières. Ce qui manquait, c’était des cadres de ce type. », a livré Jean Emmanuel Ouédraogo, ministre en charge de la culture, patron de la cérémonie.

Ce segment des Kundé va permettre non seulement la promotion des artistes locaux à l’échelle internationale, mais aussi de mieux partager plus d’expériences au contact des autres musiques et surtout de bénéficier de plus de gains de leurs œuvres.

« L’objectif, après que l’artiste eut créé son œuvre, c’est de vivre de sa création. Et pour vivre de cette création, il faut l’exposer au marché. La musique burkinabè, face aux nombreux défis qui s’imposent à elle de façon générale, à savoir, l’absence de support physique (cassette, disque, CD….), quasiment inexistant, il doit  conquérir de nouveaux marchés. Il faut aller avec les nouveaux outils de communication et de vente. Il est donc temps que nous puissions armer nos artistes pour qu’ils puissent aller à cette conquête. », a laissé entendre Boureima Djiga, commissaire à la sélection des Kundé.

Etaient présents à ce lancement, Asalfo du groupe Magic System, et les différents directeurs des labels comme Universal Music Africa et bien d’autres.

Ahoua KIENDREBEOGO/ OuagaNews

Articles similaires

Burkina : compte rendu du conseil des ministres du mercredi 8 février 2023

Ouaganews

Production de bière en 2021 : le Burkina Faso, 2ème dans la zone UEMOA

Ouaganews

Burkina : le PDC de Saran Sérémé quitte la majorité présidentielle pour l’opposition

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.