OUAGANEWS
A la UneReligion

Burkina/Ramadan Market : des denrées pour le jeûne qui débute aujourd’hui, à moindre coût

Le jeûne du Ramadan 2024 débute le lundi 11 mars au Burkina Faso. C’est dans ce cadre que le Cercle d’études, de recherche et de formation islamiques (CERFI), fidèle à sa tradition, a lancé officiellement l’ouverture de sa 8e édition de Ramadan Market qui va se tenir du 6 au 23 mars 2024. La cérémonie de lancement a eu lieu ce samedi 9 mars 2024, à Ouagadougou.

La foire Ramadan Market est une exposition de denrées de tout genre entrant dans le cadre du jeûne musulman. Organisée depuis 2016 par le CERFI, la foire permet aux fidèles musulmans d’acquérir des provisions à moindre coût.

En effet, l’idée de cette foire est de pouvoir contribuer à la maîtrise de la flambée des prix des denrées, pendant le mois du jeûne musulman. Des produits de tout genre sont exposés à ce mini-marché. Il s’agit entre autres, de dattes, sucre, miel, riz, huile, de plats, d’épices et de vêtements.

La foire se tient cette année, sur le thème « Ramadan Market pour un Burkina résilient dans un contexte de fort défi sécuritaire ». Le choix du thème répond à la volonté du CERFI d’affirmer la résilience du peuple burkinabè, en cette période de spiritualité.

« Nous voulons permettre aux fidèles musulmans et à la population de façon générale, de pouvoir entrer dans le mois du Ramadan avec des produits de grande consommation. », explique Dr Adama Coulibaly, premier vice-président du CERFI.

Selon lui, l’objectif visé par cette foire est surtout, de maîtriser et d’éviter l’inflation des prix des produits de grande consommation. Il détaille que l’innovation à cette 8ème édition est l’ajout de la vente de fruits et légumes à la foire.

Quant à Omar Nikiéma, secrétaire général du bureau provincial du CERFI du Kadiogo, « Chaque stand présent ici aujourd’hui, représente une étape vers la résilience. Les produits exposés incarnent la créativité, la détermination et la persévérance de nos entrepreneurs et artisans locaux. En soutenant ces initiatives, nous contribuons, non seulement à la croissance économique, mais aussi à la résilience de nos communautés face aux défis qui se dressent devant nous ».

Ahoua KIENDREBEOGO/ OuagaNews.net

Articles similaires

Sommet du G77 plus la Chine : « le Burkina sans hypocrisie, soutient fermement le peuple frère du Niger», Bassolma Bazié, ministre d’Etat

Ouaganews

Affaire Armand Béouindé : le juge Narcisse Sawadogo en garde à vue

Ouaganews

Burkina/Situation nationale : l’apport des SG des ministères sollicité

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.