OUAGANEWS
A la UneSyndicats

Burkina/Vœux de nouvel 2024 du Collectif Syndical CGT-B : « la situation actuelle de notre pays est marquée par un grave recul des libertés » (Déclaration)

Pendant que toutes les activités des partis politiques et des organisations de la société civile sont interdites sous le couvert de la lutte contre les groupes armés terroristes, les autorités de la transition et leurs soutiens organisent des rencontres et des meetings de démonstration de force.

Dans le même temps, toutes les voix discordantes sont l’objet de musèlement et de tentatives de musèlement. Ainsi, des disparitions forcées et des enlèvements de citoyens sont observés et se poursuivent malgré les décisions de justice rendues contre leur poursuite.

Les réquisitions et enlèvements de nombreux citoyens, la tentative d’enlèvement du SG de la CGT-B, porte-parole de notre Collectif syndical, les menaces à la machette font partie des manœuvres visant à museler notre peuple, à empêcher toute critique relative à la gestion de la crise sécuritaire et plus globalement à la gouvernance du pouvoir du MPSR2.

Aujourd’hui, les intimidations se poursuivent par des attaques suivies de menaces de mort contre les travailleurs du MEFP accusés à tort de fomenter « un coup d’Etat économique ».

Camarades, la situation actuelle de notre pays, marquée par un grave recul des libertés est intimement liée à la crise sécuritaire que vit le pays depuis plus de huit ans. A vrai dire, les attaques terroristes ont pour conséquence de semer le désarroi au sein des populations, à fonder leurs espoirs sur la fin rapide de leur calvaire. Cette forte attente des populations explique les sacrifices multiples qu’elles consentent et la tolérance des graves dérives qui marquent la gouvernance du MPSR2.

En effet, la situation du pays aujourd’hui constitue un recul quand on considère les grandes luttes menées dans ce pays et surtout la réalisation en 2014 de l’insurrection populaire qui a balayé le pouvoir autocratique de Blaise Compaoré.

Ce sont là les travers de l’histoire qui ne doivent pas nous décourager et nous faire renoncer à la lutte. Bien au contraire, nous devons retenir que notre peuple a les ressorts pour remonter la pente, pour reconquérir les espaces de libertés perdus et mener une lutte implacable contre la corruption et contre la vie chère et pour un changement véritable en faveur du peuple et des travailleurs.

Malgré ce contexte, la fin de l’année 2023 et le début de celle de 2024 ont été marqués par la constance de notre collectif, seul ou dans le cadre de l’UAS, dans ses prises de position contre le saccage des acquis démocratiques et sociaux, la baisse du pouvoir d’achat, la mal gouvernance et l’impunité des crimes économiques et de sang. Autant de questions comportant des enjeux majeurs pour notre peuple et partant, les travailleurs.

Nous saluons les secrétaires généraux des autres centrales syndicales et le travail fait au sein de I’UAS. Nous leur assurons la disponibilité du Collectif Syndical CGT-B pour le renforcement de I’UAS.

Camarades secrétaires généraux, Camarades militantes et militants ;

Il est donc urgent pour les responsables à tous les niveaux et les militants :

– d’animer et de dynamiser nos structures pour qu’elles continuent d’être des cadres organisés pour la défense ferme des intérêts matériels et moraux des travailleurs ;

– de tenir des AG et autres rencontres pour sensibiliser et mobiliser les travailleurs, recueillir leurs préoccupations et suggestions ;

– de redoubler de vigilance, de faire preuve de plus de détermination, d’esprit de sacrifice et de solidarité pour défendre nos acquis et contrer les mesures anti-travailleurs et antidémocratiques d’où qu’elles viennent.

Mesdames et messieurs, chèr (es) ami (es) des médias ;

Je ne saurai terminer mes propos sans vous remercier. Le Collectif syndical CGT-B vous remercie de l’accompagnement dont il a toujours bénéficié de votre part. Il vous félicite et vous encourage pour l’immense travail que vous réalisez chaque jour pour informer et conscientiser les travailleurs et les populations dans un contexte particulièrement difficile.

Sur ce, je souhaite une bonne et heureuse année 2024 à toutes et à tous.

(Extrait du discours du porte-parole, secrétaire général adjoint/CGT-B, Ouédraogo Nicolas)

 

COLLECTIF SYNDICAL CGT-B

CGT-B – SATB- SYNACIT SYNAMICA – SYNASEB -SYNATEB – SYNATEL- SYNATIC – SYNPTIC – SYNTAS – SYNAFI – SYNAPAGER

Ouagadougou, le 23 mars 2024

Articles similaires

Compte rendu du conseil des ministres du 6 avril 2022

Ouaganews

Présidentielle 2020 : « le CFOP /BF n’acceptera pas que les résultats soient traités dans la précipitation »

Ouaganews

Report de la 27e édition du FESPACO : le délégué général rejette la raison technique

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.