OUAGANEWS
A la UneReligion

Noël 2023 : message de de la Fédération des églises et missions évangéliques du Burkina

« Chers fidèles de nos Eglises, chers compatriotes du Burkina Faso,

Nous rendons grâce à l’Eternel Notre Dieu pour cette occasion qu’Il nous donne encore de célébrer la venue de Notre Sauveur et Seigneur Jésus-Christ sur la terre comme le Prince de la paix. A travers son Fils, Notre Dieu souverain nous donne toujours une espérance de paix !

Noël 2023 intervient dans un contexte toujours difficile marqué par la guerre contre le terrorisme qui endeuille notre nation depuis maintenant huit ans. Tant de vies fauchées, de citoyens blessés ou déplacés loin des terres qui les ont vu naitre entrainant ainsi une situation humanitaire sans précèdent !

Comment ne pas avoir une pensée pour les veuves, les orphelins ainsi qu’à toutes les personnes affectées qui vivent dans leur chair cette guerre imposée par les ennemis de la paix ? Nos instances auprès du Seigneur en faveur de notre cher pays ne sont pas vaines, la preuve il nous donne d’être résilients et permet à notre Patrie de rester débout en dépit des nombreux soubresauts.

La Fédération des Eglises et Missions Evangéliques du Burkina (FEME) prie pour que les armes se taisent à jamais, et que naisse un Burkina Faso paisible et prospère. Elle invite les frères et sœurs à persévérer dans l’intercession pour que le Prince de la paix baisse son regard favorable sur notre Nation.

La recherche de la paix tant souhaitée est une responsabilité collective et individuelle qui doit se traduire en parole et bien plus en actes. C’est pourquoi nous invitons tous nos concitoyens à y veiller scrupuleusement.

Nous exhortons les fidèles de nos Eglises et tous les compatriotes de l’intérieur comme de l’extérieur à célébrer les fêtes de fin d’année dans la sobriété, le calme, et dans la simplicité, en respectant des horaires raisonnables.

Que chacun de nous se comporte en vrai citoyen, étant loyal à Notre Seigneur, à la Patrie et solidaire au prochain en lui apportant le réconfort et la joie de vivre.

A la naissance de Jésus-Christ à Bethlehem, les Mages venus d’Orient sont allés L’adorer, et Lui offrir en cadeau, de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Aujourd’hui, Il nous invite à lui donner le meilleur cadeau : une place de choix dans notre cœur pour qu’Il y règne en Prince de la paix

Chers fidèles de nos Eglises, chers compatriotes

Au seuil de cette année 2024, notre faitière voudrait vous adresse ses vœux de santé, de paix et de prospérité. Nous saluons à sa juste valeur la bravoure de nos Forces de Défense et de Sécurité et de nos VDP qui paient de leur vie pour que nous recouvrions l’intégralité de notre territoire national.

Que l’Eternel des armées célestes, en cette nouvelle année, rende inefficaces les plans et les armes forgés contre nos forces combattantes et rencontre ceux qui ont fait le choix de verser le sang des innocents afin de changer leur funeste dessein.

La solidarité jusqu’là constatée en leur faveur ainsi qu’à l’endroit des personnes déplacées internes doit aller en se renforçant. Nous prions que l’Eternel donne la sagesse à nos autorités à quelque niveau que ce soit pour que toutes leurs décisions concourent à la paix et à la concorde, bref à la bonne gouvernance.

Enfin, nous nous engageons avec les autorités coutumières et religieuses pour que domine le dialogue interreligieux pour apaiser les conflits et cultiver la tolérance au sein de toutes les communautés dans leurs diversités.

Que l’Eternel fasse luire Sa face sur le Burkina Faso et qu’Il nous donne la paix !
Que Dieu bénisse notre cher pays le Burkina Faso ! »

Ouagadougou, le 19 décembre 2023

Pour la Fédération des Eglises et Missions Evangéliques

Pasteur Henri YE Président
Commandeur de l’Ordre National

Articles similaires

Burkina-Banque mondiale : plus de 1 milliard et demi de francs CFA au profit de l’éducation inclusive

Ouaganews

Audition de Djibril Bassolé en France : le Burkina dénonce vigoureusement l’attitude des autorités françaises (AIB)

Ouaganews

Présidentielle 2021 : le Niger à l’épreuve de l’alternance démocratique

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.