OUAGANEWS
A la UneParlons-en

Ravitaillement des localités à fort défi sécuritaire au Burkina : l’appel à une solidarité agissante

Du fait du péril terroriste, de nombreuses populations sont coupées du reste du Burkina, les privant du coup, de vivres et denrées de première nécessité. L’armée essaie tant bien que mal, de ravitailler les localités sous emprise des groupes armés terroristes avec les moyens de bord.

Au regard de l’ampleur de la situation et des différents fronts à alimenter, la grande muette a plus que besoin de la solidarité agissante des Burkinabè. Chacun doit s’investir dans la mobilisation des moyens, afin de ravitailler les zones difficilement accessibles à cause de l’insécurité.

C’est la portée du communiqué du chef d’état-major des armées (CEMGA) rendu public, le mardi 17 janvier 2023. Le CEMGA a lancé un appel aux bonnes volontés, à mobiliser les moyens logistiques nécessaires, notamment, des camions avec conducteurs pour le transport des vivres et des denrées de première nécessité au profit des populations vivant dans les zones à fort défi sécuritaire. Il est demandé aux contributeurs de mettre les moyens logistiques à la disposition de l’armée à titre gratuit ou à prix social.

Dans un contexte où les premières autorités demandent à tous les citoyens de participer à l’effort de guerre, ce message devrait être pris avec toute l’attention qui sied. La fibre patriotique doit se construire autour des valeurs de solidarité à l’endroit des compatriotes des localités qui subissent injustement le diktat des terroristes. La solidarité de tous à leur égard, est un rempart contre les forces de la division qui essaient de les couper du reste du territoire.

Elle est le symbole de notre union dans le malheur. La réussite de l’opération de ravitaillement des populations repose sur l’engagement de tous. Elle constitue également, un autre volet capital de l’offensive contre les forces du mal. En assurant le minimum de conditions de vie aux Burkinabè séquestrés dans leurs propres villages, c’est le flambeau de l’espoir que l’on entretient à tout prix dans la grisaille imposée par l’obscurantisme meurtrier.

C’est donc un acte citoyen, sinon un devoir hautement patriotique pour tout Burkinabè disposant de moyens de soutenir les actions de ravitaillement des zones sous blocus terroriste. A l’instar des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) qui ont abandonné leur boulot pour sauver la patrie, les plus nantis devraient également mettre les moyens de transport à la disposition des FDS pour l’acheminement des vivres.

Plus que jamais, l’engagement des tous les Burkinabè patriotes est un levain indispensable à la victoire finale contre les forces rétrogrades et égoïstes obsédées par leur logique du chaos. A travers un front commun à tous les niveaux, il est probable, quels que soient le temps qui sera mis et les sacrifices consentis, que le Burkina va reconquérir l’intégralité de son territoire et recouvrer sa quiétude d’antan.

Cette guerre injuste et imposée doit renforcer notre appartenance commune à la Nation, au-delà de notre diversité et de nos divergences. Nous devons forger les « armes miraculeuses » pour endiguer la bourrasque nihiliste des terroristes que la malice de certains voudrait exploiter pour détricoter nos liens qui ont toujours prévalu, en dépit de nos incompréhensions. Il importe de sortir de la mièvrerie des jérémiades stériles pour apporter une réponse lucide, humaine à la morve écumante des forces obscures.

Notre solidarité à l’endroit de ceux qui subissent le plus la violence terroriste et notre élan à proposer des pistes de solution par le biais d’une réflexion féconde porteront sûrement, le coup de grâce à l’ennemi commun. Il y va de notre survie. Pour paraphraser un penseur, nous devons être possédés par la force de vaincre le mal, vaille que vaille.

Ahmadou Bayala/OugaNews

Articles similaires

Burkina : malgré le coup d’Etat, le Trésor public encaisse 27,855 milliards FCFA sur le marché régional

Ouaganews

Capitaine Ibrahim Traoré : ne perdez pas de vue la priorité du moment !

Ouaganews

Tchad : un dialogue inclusif s’impose

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.