OUAGANEWS
A la UneEducation

Université de Fada N’Gourma : le président de la Transition décline sa vision de l’enseignement aux acteurs

En marge de la cérémonie de lancement du dispositif d’information et d’orientation des étudiants en matière d’opportunités d’insertion professionnelle ou d’emploi, le Président de la Transition, Chef de l’État le Capitaine Ibrahim TRAORE a échangé avec le personnel et les étudiants de l’université de Fada N’Gourma, le 26 mai 2023.

Au cours de cette rencontre, le Chef de l’État a décliné au monde universitaire de Fada N’Gourma sa vision de l’enseignement, du développement et profité recueillir les préoccupations des acteurs. « A vous jeunesse estudiantine, nous savons que nous ne pouvons aller nulle part sans vous. Vous représentez la jeunesse, vous représentez l’avenir. L’une de nos préoccupations lors de nos débats, c’est le monde scolaire et universitaire », a indiqué le Chef de l’État aux étudiants.

Pour le Capitaine Ibrahim TRAORE, la mise en place du dispositif d’information et d’orientation des étudiants en matière d’opportunités d’insertion professionnelle ou d’emploi résulte du constat que le nombre d’étudiants augmente chaque année et les postes à pourvoir dans la fonction publique diminuent.

« Et pourtant notre pays regorge d’énormes potentialités, nous avons des terres riches pour l’agriculture, un sous-sol riche. Pourquoi ne pas orienter la jeunesse vers l’emploi, vers l’auto-emploi avec la promotion des écoles et centres de formation professionnelle », a soutenu le chef de l’État face à une assemblée acquise à sa cause.

Il s’agit désormais d’orienter de plus en plus la jeunesse vers la production dans des secteurs comme l’agriculture, l’élevage, la menuiserie, la soudure, la mécanique auto, la mécanique industrielle, les métiers des mines.

Pour le Chef de l’État, la création de l’Agence pour la promotion de l’entreprenariat communautaire (APEC) s’inscrit dans cette dynamique avec la vision de développer des unités de transformations des produits locaux et la résolution des questions de recherche de financements à travers l’actionnariat populaire.

Mais pour atteindre ces objectifs, le Président de la Transition est convaincu qu’il faut relire les textes et travailler à changer notre système pour favoriser le développement endogène et la création d’emplois pour les jeunes. « Il faut avoir le courage de changer tout cela. Si nous devons suivre ce que nous avons copié ailleurs, tout est réuni dedans pour que nous ne puissions pas nous développer », a affirmé le Capitaine TRAORE.

Il a rassuré les étudiants que le système éducatif est en cours de relecture de sorte qu’à un certain niveau, les apprenants puissent être orientés vers la formation professionnelle et l’emploi.

Le Chef de l’État a évoqué aussi la situation sécuritaire avec le monde universitaire. Pour le Président de la Transition, cette guerre imposée au Burkina Faso depuis près de huit ans n’est qu’une guerre pour le contrôle des richesses du pays, comme l’or. Il a appelé la jeunesse estudiantine à s’engager dans la lutte pour la souveraineté de notre pays.

Les préoccupations des acteurs universitaires ont tourné autour de l’insuffisance des infrastructures universitaires, l’insécurité et la question du manque d’emploi. Le Chef de l’État a rassuré l’auditoire que son gouvernement travaille à prendre en compte les préoccupations de la région de l’Est en général et de l’université de Fada N’Gourma en particulier.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

Articles similaires

Jubilé d’or de l’Observateur Paalga : 5 tonnes et demie de riz distribuées aux PDI

Ouaganews

Normalisation des stades : le ministre des Sports visite le stade Sangoulé Lamizana

Ouaganews

#Retrait de la CEDEAO : le Mali estime ne plus être lié aux contraintes de délai et se retire définitivement de l’organisation (Ministère des Affaires étrangères)

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.