OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Burkina/PUS-BF 2023 : 57,2% de taux d’exécution physique réalisé

Le Premier ministre, Apollinaire Joachimson Kyélèm de Tambèla, a présidé ce jeudi 6 juin 2024, la première session ordinaire du Conseil d’orientation stratégique du Programme d’urgence pour le Sahel (COS/PUS-BF), à Ouagadougou, afin de permettre de porter un regard critique sur le chemin parcouru et d’apprécier la cohérence des activités menées avec les objectifs assignés audit programme.

Les membres du gouvernement concernés par le programme étaient réunis autour du Premier ministre Apollinaire Joachimson Kyélèm de Tambèla, pour faire le point des actions menées par le programme, dans les 13 régions du pays. Car, après sept ans de mise en œuvre, le Programme d’urgence pour le Sahel (PUS-BF), est à sa dernière année d’exécution. Et le programme affiche un résultat globalement satisfaisant.

« C’est l’occasion pour nous, de donner les orientations et instructions nécessaires à la bonne exécution du programme, d’approuver le plan d’actions annuel de mise en œuvre du programme et de veiller à l’exécution des activités prévues », a laissé entendre le Premier ministre Apollinaire Joachimson Kyélèm de Tambèla, dans son discours d’ouverture, lu par Aboubacar Nacanabo, ministre en charge des finances

Concernant le bilan 2023, il est à souligner que le taux d’exécution physique global des activités entièrement réalisées est de 57,2% correspondant à un taux d’exécution financière global de 63,3%, d’où les engagements financiers au 31/12/23 se chiffrant à 278,17 milliards FCFA sur une prévision de 439,62 milliards FCFA.

En effet, en termes de réalisations concrètes, il s’agit entre autres, du renforcement de capacités, de l’acquisition et la confection d’effets d’habillement au profit des forces de défense et de sécurité, ainsi que des volontaires pour la défense de la patrie, de l’aménagement de 275 hectares de terres agricoles, l’octroi d’intrants agricoles à 37 000 agriculteurs, la prise en charge de 39 718 bénéficiaires, personnes déplacées internes et populations hôtes, avec des non-vivres, l’accompagnement effectif de 76 000 personnes volontairement retournées, intégrées ou réinstallées. Aussi, la construction et le bitumage de la route régionale N°09 Diendieogo-Bagré (35,84 km), la construction et le bitumage des bretelles Bagré village-Bagréville (9,2 km) et Bagrépôle – Bagréville (2,92km) dans la région du Centre-Est et la construction de centrales solaires à Dori dans la région du Sahel et à Diapaga, dans la région de l’Est.

Par ailleurs, malgré ces réalisations, des difficultés ont été relevées. Il s’agit de la faible accessibilité de certaines localités, du fait de la crise sécuritaire, la faible mobilisation des ressources financières, de l’engagement tardif des activités programmées et de la faible appropriation du programme par certaines parties prenantes, traduite par un faible engagement dans la planification, l’exécution et le suivi-évaluation des interventions.

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews.net

Articles similaires

Développement et lutte contre l’insécurité : les dix engagements de la jeunesse africaine présentés au chef de l’Etat

Ouaganews

Burkina : le bilan réactualisé fait état de 51 FDS tués dans l’embuscade entre Déou et Oursi

Ouaganews

#Burkina : les droits et taxes de douane sont payés désormais en ligne par la plate-forme eDouanes

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.