OUAGANEWS
A la UneSociété

Journées mondiale de la santé au travail et africaine de la prévention des risques professionnels 2024 : le message du ministre en charge du travail, Bassolma Bazié

MESSAGE DU MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE LA PROTECTION SOCIALE A L’OCCASION DE LA COMMEMORATION DE LA JOURNEE MONDIALE DE LA SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL (JMSST) ET DE LA JOURNEE AFRICAINE DE LA PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS (JAPRP) 2024

 Mesdames et Messieurs les chefs d’entreprise,

Mesdames et Messieurs les travailleurs,

Chers acteurs de la prévention,

Chère population,

Au cours de ces dernières décennies, des progrès technologiques importants ont été réalisés sur les lieux de travail. Ces progrès associés à une mondialisation rapide, ont transformé les conditions de travail de nombreuses personnes partout dans le monde. Parallèlement à ces progrès, les accidents du travail et les maladies professionnelles continuent de faire des ravages au sein des travailleurs, avec des conséquences désastreuses au plan économique.

En guise d’illustration, le coût total des accidents du travail et des maladies professionnelles représente près de 4% du PIB mondial, soit plus de 20 fois le montant total de l’aide publique au développement.

Le Burkina Faso n’est pas en marge du phénomène. En effet, les statistiques de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) et celles de la Caisse Autonome de Retraite des Fonctionnaires (CARFO) pour l’année 2022, font ressortir, mille huit cent quatre-vingt-trois (1 883) accidents du travail et maladies professionnelles déclarés. La réparation de ces risques professionnels a coûté à ces deux organismes de prévoyance sociale la somme globale d’un milliard neuf cent quatre-vingt et un millions cinq cent cinquante mille quatre cent soixante-onze (1 981 550 471) francs CFA. Mais dans cette prise en charge, on déplore malheureusement des cas de décès, d’infirmité permanente, de paralysie irréversible. Cette réalité des choses traduit bien la dangerosité du milieu de travail et devrait forcement interpeller chacun, à quelque niveau professionnel qu’il soit, de veiller à garantir un milieu de travail sûr et salubre.

La prévention des risques professionnels s’avère donc une nécessité impérieuse en vue de préserver le capital humain par l’amélioration des conditions de travail dans les entreprises ainsi que les services publics, et d’impulser la croissance économique, donc le développement. Toute chose qui entre en droite ligne de l’objectif stratégique 3.4 de l’axe 3 du Plan d’Action pour la Stabilisation et le Développement (PASD), à savoir « Promouvoir l’emploi décent et la protection sociale pour tous, particulièrement pour les jeunes et les femmes ». En conséquence, la célébration chaque année de la Journée Mondiale de la Sécurité et Santé au Travail (JMSST) et de la Journée Africaine de la Prévention des Risques Professionnels (JAPRP) respectivement le 28 avril et le 30 avril répond au souci du Gouvernement d’atteindre cet objectif.

Cette année, la JMSST et la JAPRP ont respectivement pour thème : « « impacts du changement climatique sur la sécurité et santé au travail» et « La sécurité et santé au travail dans les secteurs d’activité à fort potentiel de risque : défis et stratégies d’intervention » ; la JAPRP ayant pour sous-thème : « Quelles solutions pour la prise en compte du secteur informel et des travailleurs indépendants dans les programmes de prévention des risques d’accidents et de maladies liés au travail ? ».

En effet, l’évolution des conditions météorologiques a des répercussions notables sur le monde du travail. Parmi les risques auxquels les travailleurs sont exposés du fait du changement climatique, on peut citer le stress thermique, le rayonnement UV, la pollution de l’air, les accidents industriels majeurs, les événements météorologiques extrêmes, la propagation des maladies à transmission vectorielle et l’exposition accrue aux produits chimiques.

Aussi, les travailleurs de l’économie informelle évoluent souvent dans les conditions de travail et les emplois les plus dangereux de tous les secteurs économiques. Les travailleurs indépendants, eux, même s’ils sont parfois mieux organisés que ceux du secteur informel, ne respectent pas pour grand nombre d’entre eux, les mesures préventives destinées à réduire les risques professionnels. En somme, les travailleurs de ces deux secteurs sont soumis à une faible couverture en matière de protection sociale, un niveau élevé d’exposition aux risques, les plaçant ainsi dans une situation de grande vulnérabilité.

C’est pourquoi, la célébration de la JMSST et de la JAPRP constitue cette année encore, une occasion pour le Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Protection Sociale et ses partenaires, de multiplier les actions en matière de prévention de risques professionnels à travers plusieurs activités durant le mois d’avril déclaré mois de la prévention par l’IAPRP. A cet effet, plusieurs activités visant la promotion de la sécurité et santé au travail aussi bien au sein des entreprises privées, dans l’administration publique, que dans le secteur informel sont prévues.

Mesdames et Messieurs les chefs d’entreprise,

Mesdames et Messieurs les travailleurs,

Chers acteurs de la prévention,

Chère population,

 A cette occasion, je voudrais vous inviter à prendre effectivement part aux activités de prévention mais aussi à inciter d’autres activités de prévention sur les lieux de travail. Car c’est dans une prise de conscience collective et d’engagement aussi bien collectif qu’individuel que nous allons promouvoir une culture de prévention des accidents et des maladies liés au travail.

Vive la prévention ;

Vive la synergie d’action ;

Bon mois de prévention à tous les acteurs du monde du travail.

  Bassolma Bazié

Articles similaires

[Vient de paraître] : Dr Nebila Amadou Yaro met sur le marché un guide sur la fiscalité locale

Ouaganews

Présidentielle 2020 : Zéphirin Diabré confiant

Ouaganews

Burkina/Insécurité au Nayala : les ressortissants lancent un appel pour sauver leur province

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.