OUAGANEWS
A la UneElections couplées 2020

Législatives 2020 : l’ATD veut apporter sa pierre à la construction de la nation

L’Alliance des travaillistes pour le développement (ATD), un parti qui prône la social-démocratie, a animé le lundi 2 novembre 2020 à Ouahigouya, une conférence de presse pour marquer le top de départ de sa campagne pour les législatives du 22 novembre 2020.

Créée en janvier 2020, l’Alliance des travaillistes pour le développement (ATD) ambitionne une représentativité audacieuse à l’hémicycle burkinabè, au soir du 22 novembre 2020. Et contrairement à certains partis qui organisent des grands meetings pour déballer leur programme, l’ATD s’est contentée d’une conférence de presse, au cours de laquelle le parti a dévoilé ses ambitions.

« Je suis candidat pour le compte de la région du Nord. Je pense avoir tous les atouts nécessaires à même de convaincre mes frères et sœurs du Nord à m’accorder leur confiance », a fait savoir d’entrée de jeu, Ibrahima Ouédraogo, membre fondateur de l’ATD et tête de liste de la province du Yatenga.

Selon lui, le parti entend  faire ses preuves, une fois élu, notamment dans les domaines cruciaux qui ont mis le pays en hibernation. « Nous aurons l’occasion, une fois au parlement, d’user des moyens et pression pour adopter les stratégies idoines, afin de renforcer la sécurité dans notre région, particulièrement vulnérable », a laissé entendre M. Ouédraogo.

Mais au-delà de la question sécuritaire, l’ATD compte bien œuvrer au développement de la région du Nord. Pour ce faire, elle entend mettre en place un mécanisme de développement durable à même de permettre à la région de se doter d’infrastructures d’envergure, telles que des routes et des points d’eau.

Se démarquant de la démagogie, Ibrahima Ouédraogo et ses camarades disent placer l’homme au centre de leurs préoccupations. C’est pourquoi, ils comptent poursuivre l’œuvre déjà entamée, en dehors de la politique, en adoptant une politique de proximité avec les populations, afin de mieux apprécier leurs besoins.

Ambitionnant de conquérir le pouvoir d’Etat à l’avenir, l’ATD se contente pour l’heure, de soutenir la candidature du Roch Marc Christian Kaboré à la présidentielle du 22 novembre.

Et ce choix n’est pas fortuit. « Notre choix ne se justifie pas seulement au simple fait de la stratégie, mais parce que nous considérons que le candidat du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) incarne quelque peu, les valeurs que nous défendons qui sont entre autres, la liberté, l’équité sociale, la justice, la démocratie et la valeur humaine », a soutenu Ibrahima Ouédraogo.

Le parti a d’ailleurs, félicité le président Kaboré des acquis engrangés, malgré les multiples crises qui ont entravé son mandat et l’a invité à poursuivre dans cette dynamique de développement du Burkina Faso.

De notre correspondant à Ouahigouya

Sogoh Sanou

Articles similaires

Groupe Ecobank : Jeremy Awori, nouveau DG

Ouaganews

Lutte contre le terrorisme : le Burkina et le Mali décident de renforcer leur partenariat militaire

Ouaganews

Le Faso Danfani : un label, un symbole, une fierté Made in Burkina 

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.