OUAGANEWS
A la UnePolitique

#Burkina/Arrestation de militants MPP par la BAC : « ce n’était nullement une réunion politique, ils étaient chargés d’assurer (…) la permanence administrative du siège (…) » (Clément P. Sawadogo)

Communiqué du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) sur « la séquestration et de l’arrestation de ses camarades du parti ».  

SÉQUESTRATION ET ARRESTATION DE CAMARADES AU SIÈGE DU PARTI

Le lundi 4 décembre 2023 aux environs de 20h, l’équipe des militants assurant la permanence du jour au siège national du Parti sis à Gounghin, sous la présidence du camarade Stanislas Ouaro, 4ème vice-Président, en compagnie d’autres militants et membres du personnel du parti présents au siège, soit au total une vingtaine de personnes, ont été séquestrés puis arrêtés par des éléments de la Brigade Anti-Criminalité de la Police qui les ont conduit dans des véhicules des forces de sécurité vers une destination inconnue.

Les démarches entreprises par les premiers responsables du parti auprès des autorités compétentes, notamment le MATDS, n’ont jusque-là pas permis d’avoir des informations sur leur destination et les raisons de leur enlèvement.

Tout en poursuivant ces démarches, nous tenons à exprimer nos plus vives inquiétudes par rapport à la situation. Nous interpellons lesdites autorités sur leur responsabilité concernant la sécurité et l’intégrité physique de nos camarades enlevés. Nous les interpellons également sur le respect des droits humains et l’exercice des libertés publiques dans notre pays.

A toute fin utile, nous tenons à préciser que ces camarades n’étaient nullement convoqués pour une quelconque réunion, ils étaient chargés d’assurer, comme cela se fait quotidiennement et depuis déjà près de deux ans, la permanence administrative du siège.

Dans l’attente de toute information utile, la Direction nationale du MPP invite ses militants à la vigilance, à l’union et à la solidarité face à cette épreuve.

Ouagadougou le 05 décembre 2023

Pour la Direction du parti,
le 1er Vice-Président assurant l’intérim.
Clément P. Sawadogo.

 

Articles similaires

Burkina : 11 partis politiques demandent à rejoindre l’APMP

Ouaganews

Burkina/Affaire foncier : les résidents de Yamtenga s’indignent d’être l’objet de déguerpissement

Ouaganews

Sanctions contre le Mali : la soft pression de la CEDEAO

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.