OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Burkina : le résultat net des banques et établissements financiers est de 127,05 milliards à fin 2021 (BCEAO)

La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) vient de publier le rapport de la commission bancaire de l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA) de l’année 2021 qui présente l’évolution de la situation du secteur bancaire de l’Union. Selon ce rapport, les établissements de crédit installés au Burkina occupent 14,5% du marché bancaire de l’Union. Le produit net bancaire ou chiffre d’affaires de ces établissements est de 340,55 milliards en 2021. Quant au résultat brut d’exploitation, il se situe à 181,20 milliards avec un résultat net provisoire de 127,05 milliards.

 Entre 2020 et 2021, le nombre d’établissements de crédit en activité au « pays des hommes intègres » n’a pas connu de changement et s’établit à 19 répartis en 15 banques et 4 établissements financiers. Par groupe homogène, ils se répartissent en 7 banques sous-régionales, 8 banques internationales, 3 établissements financiers à caractère bancaire et 1 établissement financier à caractère bancaire international. Le réseau bancaire du Burkina a poursuivi timidement son extension en 2021. En effet, le système bancaire compte 508 guichets automatiques de banque, en hausse de 5 unités par rapport à 2020.

Baisse du nombre de comptes bancaires détenus par les étrangers

Le nombre de comptes de la clientèle détenus par les établissements de crédit a augmenté de 296 458 pour se fixer à 2 498 791 à fin 2021. Il faut noter une baisse de 7 441 comptes détenus par des personnes physiques et morales étrangères, au cours de l’année 2021. C’est la Bank of Africa-Burkina (BOA-Burkina) qui détient le plus grand nombre de comptes, soit 24,3% du total. Elle est suivie de Ecobank-Burkina (19,7%), Coris Bank International ou CBI (16,5%) et de l’UBA-Burkina (12,3%).

Le nombre d’agences sur le territoire national est de 342 en 2021, en hausse de 18 par rapport à 2020.  C’est CBI qui détient le plus grand nombre d’agences, soit 17,3% du total. Ensuite, suivent BOA-Burkina (15,2%), Ecobank-Burkina (9,9%) et UBA-Burkina (7,9%).

 L’effectif du personnel des établissements de crédit, par contre, enregistre une baisse de 16 emplois entre 2020 et 2021. La baisse du nombre des cadres est de 109 contre une hausse de 93 pour les employés. C’est CBI qui détient le plus grand nombre d’agents, soit 16,8% du total. Elle est suivie de BOA-Burkina (13,5%), Ecobank-Burkina (11,2%) et UBA-Burkina (9,2%).

Le bilan des établissements de crédit est de 8 016,92 milliards F CFA en 2021

Le bilan des établissements de crédit en activité est ressorti à 8 016,92 milliards F CFA, soit une progression de 20,9% par rapport à 2020. C’est CBI qui détient la plus grande part dans le bilan global, soit 23,0%. Elle est suivie de BOA-Burkina (13,4%), Ecobank-Burkina (12,2%) et de la Société générale Burkina (10,4%).

Les emplois nets se sont accrus de 18,2% pour atteindre 6 880,38 milliards F CFA. Ils représentent l’ensemble des opérations de crédit réalisées au profit de la clientèle, ainsi que les opérations de marché. Les taux brut et net de dégradation du portefeuille qui mesurent la qualité des crédits, sont en baisse de 2,2% et 0,5% en 2021 contre des hausses de 7,4% et 2,2% en 2020.

Les ressources mobilisées par le secteur bancaire se sont consolidées de 22,7% pour se fixer à 6 613,73 milliards. Elles sont constituées à hauteur de 85,7% de dépôts et emprunts de la clientèle, en hausse de 24,6%. En ce qui concerne les capitaux propres et ressources assimilées, qui représentent 11,1% des ressources globales, ils ont été renforcés de 735,87 milliards, soit une progression de 14,0%.

Le produit net bancaire ou chiffre d’affaires des établissements de crédit a augmenté de 13,5% à 340,55 milliards F CFA. Quant au résultat brut d’exploitation, il se situe à 181,20 milliards F CFA, en hausse de 25,5% par rapport à 2020. Le résultat net provisoire, en s’établissant à 127,05 milliards, s’est accru de 56,1%, comparativement à 2020. Le coefficient net d’exploitation s’est contracté en revenant de 55,7% en 2020 à 50,2% en 2021. Ce coefficient mesure la rentabilité et la stabilité financière des établissements de crédit.

Le ratio moyen de solvabilité global des établissements de crédit est ressorti à 13,4% en 2021, au-dessus de la norme minimale de 10,375% exigée à fin 2021 et contre 13,8% en 2020 pour un seuil de 9,5%.

Moussa Wandaogo/Ouaganews 

Situation des établissements de crédit agréés au 31 décembre 2021

Etablissements de crédits Total bilan (en millions F CFA) Nombre d’agences  

Nombre de

clients

Nombre de personnel
Banques
CBI 1 842 219 59 412 086 641
BOA-Burkina 1 073 229 52 606 351 515
Ecobank-Burkina 980 287 34 491 867 428
Societé générale Burkina Faso 833 239 17 140 655 288
UBA-Burkina 549 456 27 306 168 351
Banque Atlantique 460 614 24 166 039 222
BCB 378 433 21 91 705 265
BDU-BF 349 267 18 34 765 89
Orabank 347 331 11 48 164 129
Vista Bank 245 050 15 70 400 224
BSIC-Burkina 213 936 17 51 540 199
IB Bank 197 862 12 35 778 125
WBI 188 501 10 20 295 99
BADF 162 574 9 6 413 96
CBAO 73 137 6 1 6565 52
Total Banques 7 895 135 332 2 498 791 3 723
Etablissements financiers (EF)
Fidelis Finance BF 64 965 3 0 34
SOFIGIB 36 771 2 0 18
SOBCA 16 613 4 0 28
Societé africaine de crédit agricole 3 437 1 0 4
Total EF 121 786 10 0 84
Total 8 016 921 342 2 498 791 3807

Source : BCEAO

Articles similaires

Autonomisation des jeunes : sortie de la VIème promotion du cabinet Wake up now

Ouaganews

BOA-Groupe : la filiale burkinabè a généré le plus de profit en 2021

Ouaganews

France-Burkina : la coopération militaire en discussion

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.