OUAGANEWS
A la UnePolitique

Congrès d’investiture du CDP : Eddie Komboïgo convaincu de la victoire du parti de la daba et des épis

Eddie Komboïgo a été investi candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), à la présidentielle de novembre 2020 au Burkina Faso, ce dimanche 26 juillet 2020, à Ouagadougou. Il a déclaré être prêt à assurer les charges présidentielles, en propulsant le Burkina vers une gouvernance dont les fondements seront les valeurs démocratiques.

Tout a commencé par un dépôt de gerbes au mémorial dédié aux martyrs. Après est intervenu l’acte d’investiture proprement dit. Le candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Eddie Komboïgo, dans son discours, tout comme le président de l’UPC à son investiture, a souligné la situation sécuritaire, la crise humanitaire dans laquelle vit le pays des hommes intègres. Au regard de cette situation, il a affirmé être le candidat de la rupture. Il s’est engagé à œuvrer pour tous les militants du CDP et même au-delà de son parti, à rassembler tous les Burkinabè qui aspirent au changement, dans un vaste mouvement progressiste pour arracher la victoire au soir du scrutin du 22 novembre. En sus, le président du CDP s’est dit intimement convaincu que rien ne pourra arrêter la marche de son parti vers la victoire finale.

« Je veux impulser au Burkina Faso, une gouvernance nouvelle, fondée sur des valeurs démocratiques et celles héritées de nos ancêtres, pour en faire à l’orée de 2025, un pays entièrement restauré, de paix, de cohésion et uni. Je me réjouis de cette gigantesque mobilisation au palais des sports de Ouaga 2000. Maintenant, nous allons assister à la danse des baobabs. Nous avons dit que face à ces gens (parti au pouvoir, Ndlr), il faut que nous soyons soudés et rassemblés », a-t-il indiqué. D’après M. Komboïgo, le président Roch Marc Christian Kaboré arrive à la fin de son mandat avec une sérieuse fracture sociale et politique. Il poursuit, en relevant que la gouvernance actuelle est caractérisée par des gesticulations en matière de promotion de la cohésion sociale et de la réconciliation nationale

Le Chef de file de l’opposition politique (CFOP), Zéphirin Diabré, présent à l’investiture, a salué le mérite d’Eddie Komboïgo. Selon M. Diabré, l’intelligence du président du CDP a fait qu’il est passé de gestionnaire de pouvoir à contestateur de pouvoir. Il a souhaité que les épreuves qu’il a affrontées renforcent son caractère pour le combat. Tout comme le candidat du CDP, M. Diabré a terminé, en mentionnant que face au MPP, il faut qu’ils soient unis,  parce que l’élection n’est pas gagnée d’avance. « Ce qu’ils savent faire, c’est faire couler l’argent et frauder », a-t-il terminé.

Des présidents de partis, tels Zéphirin Diabré de l’UPC, Gilbert Noël Ouédraogo de l’ADF-RDA, Azize Drabo de la NAFA, etc,  ont fait le déplacement de la cuvette du palais des sports de Ouaga 2000 pour assister à cette investiture.

                                                                                                                                                Christ-Johnny

Articles similaires

Terrorisme/Tin-Akoff : 15 personnes tuées, lors d’un baptême

Ouaganews

Burkina/VIIIe législature : Bala Sankandé réélu 123/127

Ouaganews

Polémique sur l’achat d’un véhicule à 96 millions F CFA : Me Bénéwendé Sankara donne son point de vue

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.